Alex Jones: Disinfo Agent for Satanists

par David Livingstone, le 16/08/2015.

[Des extraits sont non traduits ou résumés]

The Disinformation Company

Le travail de la célébrité du complot de l’extrême droite à grande gueule, Alex Jones, dont des documentaires, comme ‘Endgame: Blueprint for Global Enslavement’, ‘New World Order’ , et son livre ‘The Answer to 1984 Is 1776’, sont distribués et [/ ou] publiés par ‘Disinformation Company’ de Richard Metzger.

Metzger est un Sataniste et Crowleyite.

[Les crowleyites sont des adeptes de la secte cultuelle d’Aleister Crowley, également connue sous le nom de ‘Thelema’.

La Crowleyanity]

Disinformation Company est une entreprise qui met en relation des technopagans et des transhumanistes.

Metzger était le propriétaire de l’émission télévisée Disinformation et Disinformation Company [actuellement l’animateur du talk-show en ligne Dangerous Minds].

Son site Web, disinfo.com, avec le slogan ‘tout ce que vous savez est faux’ se concentre sur les titres d’actualité.

Il affirme mettre en lumière les théories du complot, l’occultisme, la politique, les nouvelles bizarreries et une supposée désinformation.

Metzger admet que très jeune, il se considérait comme un ‘sorcier’; et que, ‘grâce à une étude approfondie de l’œuvre de [Kenneth] Anger et une partie de cette influence, il a continué à combiner ses ambitions professionnelles en travaillant dans le cinéma, la télévision et l’édition avec ses intérêts magiques privés.[1]

[Kenneth Anger – Kenneth Anger, un disciple d’Aleister Crowley .. .

Cf: Mick Jagger, CIA et satanisme.]

Anger, le producteur connu de films underground [souterrains] inspirés de Crowley, était la figure clé autour de laquelle tourbillonnait un réseau de musiciens, d’occultistes et des membres de Laurel Canyon de la famille Manson et de l’Église de Satan.

En fin de compte, Meztger considère ‘Disinformation Company’ comme une ‘entreprise magique’; et, il explique:

‘La magie – définie par Aleister Crowley comme l’art et la science de provoquer le changement conformément à la volonté – a toujours été au cœur de tous les projets, que nous entreprenons à The Disinformation Company.

Que ce soit via notre site web, nos activités d’édition ou nos séries télévisées, l’idée de pouvoir influencer la réalité de manière bénéfique est ce qui anime nos activités.

J’ai toujours considéré The Disinformation Company Ltd. et nos diverses activités comme constitutive d’un sortilège très complexe.’ [2]

Outre Alex Jones, Disinformation Company a été responsable de multiples documentaires apparemment critiques pour l’establishment ou à tendance conspirationniste.

(Tels que Outfoxed: Rupert Murdoch’s War on Journalism (2004), Uncovered: The Whole Truth About the Iraq War (2004), Bush Family Fortunes: The Best Democracy Money Can Buy (directed by Greg Palast), Wal-Mart: The High Cost of Low Price (2005), Iraq for Sale: The War Profiteers (2006), Slacker Uprising (a movie of Michael Moore’s tour of colleges in swing states during the 2004 election, as well as 9/11: Press for Truth (2006), 9/11 Mysteries (2006).)

Par ailleurs, Disinformation est connue sous le nom de l’émission de télévision ‘Disinfo Nation‘, animée par Metzger.

Pendant deux saisons, elle a diffusé ‘4Later’, un bloc de programmes décalés en fin de soirée sur la chaîne britannique Channel 4.

Les seize épisodes de 30 minutes réduites à quatre ‘spéciaux’ d’une heure destinés à la chaîne américaine Sci Fi n’ont jamais été diffusés en raison de leur contenu controversé. [..]

Puis, ces quatre émissions sont publiées sur un DVD, avec un deuxième disque bonus présentant les points forts de DisinfoCon, [..], mettant en vedette Metzger, et une foule de célébrités occultes, dont Marilyn Manson, Kenneth Anger, le peintre Joe Coleman, Douglas Rushkoff, Mark Pesce, Grant Morrison, Robert Anton Wilson, Todd Brendan Fahey et d’autres.

L’ironie est que Disinformation semble produire seulement que de la désinformation.

Un exemple révélateur est l’interview de Metzger sur Disinfo Nation de Ted Gunderson.

Gunderson était un ancien agent du FBI, connu pour ses enquêtes sur un réseau secret et étendu de groupes aux États-Unis; lesquels kidnappaient des enfants pour les soumettre à des abus rituels sataniques et à des sacrifices humains.

[Gunderson, l’affaire McMartin et réseau d’agresseurs d’enfants .. nommés “The Finders”.]

Or, le documentaire de Metzger est évidemment une mascarade dans le style d’un humour Discordien, et jouant les deux faces d’une médaille [dialectique] typique de Robert Anton Wilson.

Gunderson s’est concentré sur les abus au sein de la CIA et de l’establishment militaire; et, il a mentionné que le sud de la Californie est un domaine central de l’activité des cultes sataniques.

Cependant, bien que le documentaire de Meztger se vante d’avoir un ‘regard profond et sous couverture’, sur les ‘personnages obscurs’ du satanisme d’aujourd’hui, il juxtapose les commentaires de Gunderson en présentant un groupe pitoyable d’aspirants satanistes.

La vidéo de Metzger rappelle une désinformation similaire produite par la chaîne britannique Channel 4 en 1992, intitulée ‘Beyond Belief’.

L’émission ‘Beyond Belief’ prétendait fournir des preuves d’abus rituels sataniques (SRA).

L’émission était animée par Andrew Boyd, un opposant actif aux SRA et auteur d’un livre sur le sujet, Blasphemous Rumours.

[Exemples d’affaires d’abus rituels sataniques – SRA]

‘Beyond Belief’ présentait des références aux forces de l’ordre, aux opinions d’experts médicaux, et une interview avec la survivante de la secte maintenant discréditée, ‘Jennifer’; laquelle a affirmé avoir fait partie du groupe qui a réalisé la vidéo.

Les images comprenaient des scènes de rituels obscènes.

Elles impliquaient un homme cagoulé avec des symboles rituels tailladés dans sa chair, une femme nue ligotée et violée, et ce qui semble être un avortement d’une femme immobilisée et possiblement droguée.

Une autre partie montre une jeune adolescente ligotée et impliquée dans un acte sexuel violent.

Ces séquences sont intercalées de plans explicites d’ordre sexuel, de crânes humains et de symboles sataniques.

.

Puis, les images se sont avérées être celles d’un film expérimental créé par Genesis P-Orridge de Thee Temple ov Psychick Youth (TOPY),.

[TOPY était une fraternité fondée en 1981 par des membres de Psychic TV .. . Plus tard, Genesis P-Orridge est passé à d’autres projets, tels que The Process.]

Genesis P-Orridge, à la pointe du technopaganisme sous-tend la philosophie du transhumanisme.

TOPY est une émanation des Illuminates de Thanateros (IOT).

IOT est une société vouée à la pratique de la magie du chaos, à laquelle appartenait Robert Anton Wilson, Timothy Leary et William S. Burroughs, qui était un ami de P-Orridge.

Illuminates of Thanateros (IOT), Illuminati de Thanateros ou Illuminés de Thanatéros sont une société occulte, fondée en 1978, qui travaille sur la Magie du Chaos.

Cette organisation fraternelle magique a été l’une des plus influentes dans l’occultisme moderne.’

[Soit dit en passant le Parti Eurasien du russe Alexandre Douguine utilise le symbole de la magie du chaos.]

En outre, dans les années 1980, Channel 4 a financé partiellement les images du film expérimental de Genesis P-Orridge.

Auparavant ces images ont été utilisées dans le cadre d’un programme sur le cinéma britannique expérimental, et comme un élément de diverses performances de groupes associés, dont le groupe expérimental Psychick TV de P-Orridge. [3]

Le livre des mensonges

En 2003, d’après le livre d’Aleister Crowley, Metzger écrit un livre et le nommé pareillement, ‘The Book of Lies’ [Le livre des mensonges].

Le livre, sous-titré ‘The Disinformation Guide to Magick and the Occult’ [Le guide de la désinformation sur la magie et l’occulte], est une anthologie de l’occultisme, présentant presque tout le panthéon de ses représentants modernes, des discordiens, des technopagans aux transhumanistes.

Ils incluent Robert Anton Wilson, Terence McKenna, Hakim Bey [sera abordé ci-dessous], Gary Lachman, Mark Pesce, Genesis P-Orridge, Phil Hine, Erik Davis, Daniel Pinchbeck, Tracy Twyman et T. Allen Greenfield.

D’après la description du livre:

‘Le “méchant sorcier” de la désinformation, Richard Metzger, rassemble une cabale sans précédent d’occultistes, de magiciens et d’avant-gardistes modernes dans ce guide de désinformation grand format.

Tout comme les guides de Russ Kick, se concentrant sur les secrets et les mensonges des médias grand public, du gouvernement et d’autres institutions de l’establishment, ils ont repensé à quoi un livre de sciences politiques pourrait ressembler et à qui il ferait appel.

“Book of Lies” redéfinit les anthologies occultes, emballant et présentant une vaste gamme d’essais magiques pour un public de culture pop.’

Le livre présente ‘Leary et Crowley’, un extrait de Cosmic Trigger , et ‘Tryptamine Hallucinogens and Consciousness’ [Tryptamine Hallucinogènes et Conscience] de Terrence McKenna.

Il inclus un article sur Hitler et l’occultisme, tiré d’une interview de Peter Levenda par Tracy Twyman.

Le livre contient plusieurs articles sur Aleister Crowley, ainsi que le tout premier essai biographique sur Marjorie Cameron, et ‘The Crying of Liber 49: Jack Parsons Antichrist Superstar’ [Le cri de Liber 49: Jack Parsons superstar de l’antéchrist] de Richard Metzger.

Peter Lamborn Wilson, alias Hakim Bey, le fondateur de l’Église orthodoxe maure, a rédigé un article intitulé ‘Le secret des assassins’.

De plus, Bey a écrit sur les liens présumés entre le soufisme et l’ancienne culture celtique, la technologie et le luddisme, Amanita muscaria dans l’ancienne Irlande et la pédérastie sacrée dans la tradition soufie. [4]

Il a aussi fait l’objet de critiques pour avoir écrit pour ‘North American Man/Boy Love Association’ (NAMBLA), une organisation de défense des pédophiles aux États-Unis; laquelle s’efforce d’abolir les lois sur l’âge du consentement criminalisant les relations sexuelles entre adultes et mineurs. [5]

.

Bey est associé à Harry Hay, un autre partisan de NAMBLA.

Hay est considéré comme le fondateur du Gay Liberation Movement et un des fondateurs de la Mattachine Society; laquelle est le premier groupe de soutien défendant les droits des homosexuels aux États-Unis.

Hay, un praticien de la magie sexuelle de Crowley, était membre de la Lodge Agape à Los Angeles sous WT Smith.

Dans cette Lodge, il a été embauché pour jouer de l’orgue pour la messe gnostique de l’OTO [Ordo Templi Orientis]. [6]

L’auteur bien connu de la magie du chaos des Illuminates de Thanateros (IOT), Phil Hine, a contribué à un article intitulé ‘Are You Illuminated?’ [Es-tu un illuminé?]

Hine a été fondateur et un co-éditeur de ‘Pagan News’ , entre 1988 et 1992, en partenariat avec Rodney Orpheus, et un ancien rédacteur et contributeur du magazine Chaos International de Ian Read.

.

Ian Read est un néofolk anglais, un musicien du folk traditionnel et un occultiste actif dans les cercles de la magie du chaos et du mysticisme germanique.

Il est devenu le chef de la branche anglaise des Illuminates of Thanateros (IOT) au début des années 1990, après la démission de Peter Carroll à son poste de leader Magus [Grand-Mage, Magicien].[7]

Avant de fonder son propre groupe ‘Fire + Ice’ en 1991, Read a rejoint Sol Invictus, une bande fondée par Tony Wakeford, un autre membre des Illuminates de Thanateros. [8]

Le nom ‘Sol Invictus’, signifiant en latin ‘le Soleil invaincu’, dérive du culte romain du même nom; lequel était étroitement associé au culte de Mithra.

D’importante tradition occulte du traditionalisme ont influencé l’imagerie et le contenu lyrique du groupe.

.

Wakeford admet avoir ‘volé sans vergogne’ la philosophie fasciste de Julius Evola pour des titres de chansons.

Il a également admiré Ezra Pound. [9]

L’appartenance de Wakeford au British National Front, un parti néo-fasciste et néo-nazi britannique, et l’association de son groupe ‘Above The Ruins’ (une référence à Men Among the Ruins ) avec des groupes nazis comme Skrewdriver et Brutal Attack , a conduit Sol Invictus a été accusé de néofascisme. [10]

Rodney Orpheus est un musicien nord-irlandais, producteur de disques et membre éminent de l’OTO. [11]

Orpheus a dirigé l’un des premiers groupes punk expérimentaux d’Irlande, ‘The Spare Mentals’.

Il est connu pour son travail avec le groupe musical ‘The Cassandra Complex’, dont l’album de 1989 s’appelait Cyberpunx, et pour son livre sur la magie d’Aleister Crowley, Abrahadabra, publié par Looking Glass Press en Suède.

Plus tard, il est republié par Weiser Books, le plus célèbre librairie occulte aux États-Unis.

Le technopagan, Mark Pesce, auteur de ‘The Playful World’ [Le Monde Ludique], compare la programmation informatique et le lancement de sorts.

Selon Pesce, l’univers est composé de code, qui est le langage.

Une prochaine théorie de tout sera analogue à un programme informatique.

Par conséquent, il y a une convergence entre les objectifs du scientifique et des magiciens; où, ‘Le magicien prononcera ses sorts, le scientifique prononcera ses codes, mais les deux diront la même chose.’

Il poursuit en expliquant ce qui suit.

Les maîtres de l’intention linguistique dans les formes à la fois magiques et scientifiques (une fausse distinction) seront les maîtres du mot et du monde.[12]

L’inclusion de ‘The Occult War’ [La Guerre Occulte] de Julius Evola est une indication des penchants des contributeurs à l’extrême droite, comme Michael Moynihan; lequel a souvent été identifié comme un fasciste ou un néo-fasciste par certains critiques et fans.

.

Moynihan est le fondateur du groupe de musique Blood Axis, du label de musique Storm Records et de la société d’édition Dominion Press.

Il est l’auteur de ‘Lords of Chaos: The Bloody Rise of the Satanic Metal Underground’ [Seigneurs du chao: La montée sanglante du metal satanique underground], un récit non romanesque des débuts de la scène black metal norvégienne, axé sur la série d’incendies d’églises et de meurtres survenus dans le pays vers 1993.

Moynihan a contribué à un article sur ‘Book of Lies’, intitulé ‘Julius Evola’s Combat Manual for a Revolt Against the Modern World’*.

[*‘Manuel de combat de Julius Evola pour une révolte contre le monde moderne’]

Il a fourni aussi une interview exclusive: ‘Anton LaVey: A Fireside Chat with the Black Pope’ [Anton LaVey: une conversation au coin du feu avec le pape noir].

[Anton LaVey – fondateur de l’Église de Satan et l’auteur de l’ouvrage La Bible satanique]

Erik Davis, auteur de Techgnosis [Techno-gnose], écrit ‘Lovecraft’s Magick Realism’ [Le réalisme magique de Lovecraft].

.

Allen H. Greenfield, qui a contribué à un article intitulé ‘L’histoire secrète de la sorcellerie (witchcraft) moderne’, est un occultiste et écrivain américain, et évêque de l’Ecclesia Gnostica Catholica (EGC), ou l’Église catholique gnostique, la branche ecclésiastique de l’OTO.

Il est connu pour ses livres ‘Secret Cipher of the UFOnauts’ et ‘The Story of the Hermetic Brotherhood of Light’.

Gary Lachman, membre fondateur du groupe New Wave Blondie, a aussi contribué à un article sur la sorcellerie.

Il a écrit sur le disciple de Gurdjieff, PD Ouspensky, ainsi que sur Rudolf Steiner, Emanuel Swedenborg et Carl Jung.

Il est l’auteur de ‘Turn Off Your Mind: The Mystic Sixties and the Dark Side of the Age of Aquarius and Politics and the Occult: The Right, the Left, and the Radically Unseen‘*, qui aborde le thème du fascisme et de l’occulte à travers le travail de Julius Evola, du synarchisme de René Schwaller de Lubicz, du savant traditionaliste Mircea Eliade et d’autres.

[*‘Éteignez votre esprit: les années 60 mystiques et le côté obscur de l’ère du Verseau et la politique et l’occulte: la droite, la gauche et l’invisible radical’]

Libertarianisme

Alex Jones partage une croyance avec les satanistes, le libertarianisme; lequel est effectivement, fondé sur le principe satanique de ‘faites ce que vous voulez’.

Cependant, in fine, le mouvement libertaire aux États-Unis est une façade pour la CIA et la Banque mondiale, par sa promotion des théories économiques du Mont Pelerin Society, qui est associée à la tradition occulte synarchique. [13]

par ailleurs, l’agent MK-Ultra Timothy Leary était un libertaire; et, il a soutenu la candidature de Ron Paul à la présidence en 1988 en tant que chef du Parti libertaire.

[MK-Ultra – Programme de techniques de contrôle et de programmation de l’esprit de la CIA]

Une disquette a été envoyée comme invitation à une collecte de fonds de Ron Paul, organisée par Timothy Leary, chez lui à Benedict Canyon.

Elle comprenait le message suivant de Leary.

‘Merci de vous joindre à moi aujourd’hui pour soutenir Ron Paul et le Parti libertaire.

Alors que, nous entrons dans ces dernières années du Grand XXe siècle, nous allons voir les ordinateurs personnels améliorer nos vies d’une manière que nous pouvons à peine imaginer.

Fellow Cyberpunk Chuck Hammill m’a aidé à assembler une collection de bits et d’octets que vous apprécierez peut-être.

Si vous êtes sage … numérisez!’ [14]

Alex Jones admire les théories de Murray Rothbard, élève de l’un des principaux membres du Mont Pelerin, Ludwig von Mises.

Rothbard a également été co-fondateur de la Fondation Charles Koch en 1974, avec l’un des tristement célèbres frères Koch, Charles; lequel est président du conseil d’administration et directeur général du conglomérat Koch Industries.

David Koch s’est présenté comme candidat libertaire à la vice-présidence en 1980 et il a préconisé l’abolition de la sécurité sociale, du FBI, de la CIA et des écoles publiques.

En juillet 1976, la Fondation Charles Koch a changé son nom en Cato Institute, qui sert de groupe de réflexion libertaire, dont le siège est à Washington, DC.

Selon le Global Go To Think Tank Index Report 2011 (Think Tanks and Civil Societies Program, University of Pennsylvania), Cato est numéro 14 dans le ‘Top Thirty Worldwide Think Tanks’ et numéro 6 dans le ‘Top Fifty United States Think Tanks’.

De plus, Cato exploite libertarianism.org qui présente, entre autres, les écrits de Rothbard et Robert Anton Wilson. [15]

The Illuminatus Trilogy de Wilson et Shae a remporté le Prometheus Hall of Fame Award, conçu pour honorer la fiction libertaire classique.

.

Todd Brendan Fahey, invité à DisinfoCon, a été présenté dans les pages des sites de conspiration de droite comme LewRockwell.com , ainsi que Patriotist.com et LibertyForum.org.

Il est un écrivain de longue date pour EtherZone.com.

En 1989 ou vers 1989, Fahey a été initié au LSD et a fini par infiltrer un groupe entourant le ‘capitaine’ Al Hubbard, le soi-disant ‘Johnny Appleseed du LSD’, qui a travaillé en étroite collaboration avec Aldous Huxley dans MK-Ultra. [16]

Fahey est devenu surtout connu pour ‘Wisdom’s Maw: The Acid Novel’ , une ‘factionnalisation’ des tests à l’acide MK-Ultra de la CIA et leur influence sur la contre-culture des années soixante.

Le livre a reçu des critiques élogieuses dans ‘Village Voice’, ‘High Times’ et un certain nombre de magazines underground.

Et, il a attiré l’attention de personnalités cyperpunk comme le parolier de Grateful Dead, John Perry Barlow, et RU Sirius, lequel est associé à Metzger.

.

Fahey se vante d’avoir lu ‘None Dare Call it a Conspiracy’ de Gary Allen sous l’influence du LSD.

Il a rejoint la John Birch Society (JBS), bien qu’il a continué à consommer des drogues psychédéliques.

Il a travaillé comme espion pour le chef de la Defense Intelligence Agency [DIA], le lieutenant-général Daniel O. Graham, et a servi d’assistant à l’agent de la CIA Theodore L. “Ted” Humes, une division des langues slaves, qui a travaillé avec William F. Buckley au Japon contre la Corée du Nord et la Chine. [17]

En outre, Fahey a travaillé avec le général de division John K. Singlaub, un ancien officier de l’OSS et un chef connu du ‘programme Phoenix’ au Vietnam.

Et, il a travaillé pour Singlaub au sein de World Anti-Communist League [Ligue anticommuniste mondiale] (WACL), une façade de la CIA liée à la John Birch Society [JBS] par le biais de la Western Goals Foundation. [18]

.

Western Goals était un réseau privé de diffusion de renseignements actif sur l’extrême droite aux États-Unis.

Western Goals est également associé à Reinhard Gehlen, avec lequel ils partageaient un lien avec l’Ordre des Chevaliers de Malte (SMOM).

Le président des Chevaliers de Malte aux États-Unis était Peter Grace, une figure clé de l’opération Paperclip. [19]

La société de Grace, WR Grace & Company, a été fondée par le grand-père de Peter, William Grace, qui était un proche associé de George de Mohrenschildty.

Western Goals a finalement été dissous en 1986, lorsque la Tower Commission a révélé qu’elle faisait partie du réseau de financement Iran-Contra.

Oliver North a identifié le fondateur de Western Goals, John Singlaub, comme son agent de liaison avec la Maison Blanche. [20]

Singlaub et des membres de la société John Birch, comme J. Peter Grace, étaient également membres du Council for National Policy (CNP), dont Alex Jones reçoit un appui.

.

C’est principalement grâce au soutien du CNP que l’opposition farouche du JBS au complot dit ‘communiste’ a contribué à la montée en popularité de Ron Paul et du Tea Party, fer de lance de la cause des idéaux libertaires.

Cependant, bien que le JBS a attribué la racine d’une telle conspiration au CFR, la première direction du CNP était composée de membres du CFR, dont Peter Grace. [21]

Le CNP a été décrit par le New York Times comme un ‘groupe peu connu de quelques centaines des conservateurs les plus puissants du pays’, qui se réunissent trois fois par an à huis clos dans des lieux tenus secrets pour une conférence confidentielle. [22]

Membre du CFR, Jesse Helms a aussi joué un rôle clé dans la fondation du CNP.

Franc-maçon du 33° degré, Helms a joué un rôle de premier plan dans le développement de la droite chrétienne; et, il a été membre fondateur de la Moral Majority, en 1979. [23]

Helms était proche de Billy Graham, de Pat Robertson et de Jerry Falwell, qui étaient membres du CNP.

Parmi les membres fondateurs du CNP figuraient le sénateur Trent Lott, l’ancien procureur général des États-Unis Ed Meese, John Ashcroft, le colonel Oliver North et la philanthrope Else Prince, la mère d’Erik Prince et le fondateur de Blackwater des USA.

Alex Jones: Disinfo Agent for Satanists

Par David Livingstone


Autres

Tag sur A. Jones – Agent de désinformation: ICI, ICI, ICI

Références

[1] [2] Mark Presce. “The Executable Dreamtime,” Richard Metzger ed. Book of Lies: The Disinformation Guide to Magick and the Occult. (Disinformation Books, 2008)

[3] David Keenan, England’s Hidden Reverse: A Secret History of the Esoteric Underground (London: SAF Publishing, 2003), p. 225.

[4] Peter Lamborn Wilson, “Contemplation of the Unbearded – The Rubaiyyat of Awhadoddin Kermani.” Paidika, Vol.3, No.4, (1995).

[5] Michael Muhammad Knight. William S. Burroughs Vs. the Qur’an. (Soft Skull Press, 2012). pp. 76–79.

[6] Stuart Timmons. The Trouble with Harry Hay: Founder of the Modern Gay Movement (New York: Alyson Publications, 1990), p. 75-76; George Pendle. Strange Angel: The Otherworldly Life of Rocket Scientist John Whiteside Parsons. (Houghton Mifflin Harcourt, 2006) p. 150.

.

[7] “Ian Read.” Wikipedia (accessed June 14, 2015)

[8] David Keenan.:Coil-Current 93-Nurse With Wound. (S a F Pub Ltd, 2003)) p. 173.

[9] “Sol Invictus (band)” Wikipedia (accessed June 14, 2015)

[10] “Gary Smith on Manoeuvres.” Who Makes the Nazis? (September 287, 2010)

[11] “Current News – UK Grand Lodge, Ordo Templi Orientis.” (March 20, 2009)

[12] Mark Presce. “The Executable Dreamtime,” Richard Metzger ed. Book of Lies: The Disinformation Guide to Magick and the Occult. (Disinformation Books, 2008)

[13] see Black Terror White Soldiers: Islam, Fascism & the New Age.

.

[14] Jennifer Ulrich. “Transmissions from the Timothy Leary Papers: Ron Paul for President.” New York Public Library (October 22, 2012)

[15] “Robert Anton Wilson.” Wikiquote. [http://en.wikiquote.org/wiki/Robert_Anton_Wilson]

[16] “Who Is Todd Brendan Fahey?” The Daily Roast (November 13, 2002)

[17] “The Digital Todd Brendan Fahey.” Far Gone Books [http://www.fargonebooks.com/bio.html]

[18] “Pauper, Pirate, Psychedelic Spy: The Triple-Life of Todd Brendan Fahey.” Friend of Liberty.

[19] “Knights of Darkness: The Sovereign Military Order of Malta,” Covert Action Bulletin (Winter 1986) Number 25.

.

[20] Chip Berlet.”The Maldon Institute.” Political Research Associates (August 8, 2000)

[21] K.E. Barr, Unholy Alliances (2000), p. 25

[22] David D. Kirkpatrick, “The 2004 Campaign: The Conservatives: Club of the Most Powerful Gathers in Strictest Privacy,” New York Times (August 28, 2004).

[23] “Jesse Helms.” The Daily Telegraph. (July 6, 2008).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.