Rappelons quelques points énoncés dans themurkynews pour cette dernière partie du chapitre VI

[Il peut arriver qu’il utilise des mots typiquement chrétiens pour qualifier certains faits. D’autres les nomment autrement).

Des mots peuvent être requalifiés, comme ‘luciférien’ par ‘criminels’ ou ‘malfaiteurs’ etc.]

Partie 9

L’auteur nous relate les méfaits du ‘trouble de la personnalité multiple’ [MPD – Multiple Personality Disorder] sur des victimes d’un syndicat criminel.

Il indique que le MPD est une ‘maladie du diable’ et une arme secrète entre les mains de pervers.

Certaines des victimes de ce contrôle mental ont affirmé que leurs persécuteurs faisaient partie d’une secte nommée Illuminati.

Ce qui a été démontré jusqu’ici, pour certaines victimes souffrant de MPD, c’est qu’elles ont été victimes d’expériences de modification du comportement développées par la CIA [une des agences de renseignement les plus connues des États-Unis].

Cette programmation de contrôle de l’esprit serait basée sur les traumatismes au moyen de différentes tortures systématiques.

Beaucoup de gens pensent que la CIA travaille toujours sur le contrôle mental, et que MKUltra et certains de ses sous-programmes existent toujours.

L’une des caractéristiques, des plus étranges et des plus choquantes du culte des ‘Illuminati’, est qu’ils mettent délibérément en œuvre le ‘Trouble de la personnalité multiple‘ [MPD – personnalités divisées] sur leurs propres membres et sur leur propre progéniture.

Par exemple, Svali, une survivante du programme de contrôle mental, a passé des années à se remettre de centaines de ses dédoublements de personnalité.

Chaque fois qu’elle a été soumise, dans son enfance (et même à l’âge adulte), à un traumatisme bouleversant relatif aux abus sataniques et sexuels, son esprit se séparait.

[Svali témoigne sur MKultra Monarch – pdf]

L’auteur fait allusion à Springmeier Fritz mais il a été avancé qu’il ne serait pas un témoin fiable.

[Notes concernant cette personne dans: Survivants du contrôle mental …]

Ces ‘lucifériens’ ou ces criminels implémentent aussi évidemment le MPD sur d’autres personnes extérieur à leur groupe.

Où trouvent-ils leurs victimes?

Et bien, vous connaissez déjà la situation de Gannon.

Par ailleurs, il est très difficile d’obtenir des statistiques claires des enfants kidnappés auprès de n’importe quelle source gouvernementale.

L’ancien grand patron du FBI, Ted Gunderson, s’est plaint des informations statistiques du FBI; lesquelles incluaient le nombre de voleurs à l’étalage et de sacs à main mais, très étrangement rien sur les enlèvements d’enfants.

En outre, les faits liés au scandale Franklin ont fourni des précisions supplémentaires, sur la façon dont ils se procuraient des humain.

The Franklin Cover-Up – Pdf / Archive Pdf

En 1994, John DeCamp a écrit un livre intitulé, ‘The Franklin Cover-up’, lequel a été préfacé par le chef retraité de la CIA, William Colby.

‘Page après page, DeCamp décrit la vie horrible des victimes du réseau de Lawrence King, des abus sexuels et de pédophilies.’

John DeCamp

William Colby était le patron de la CIA de 1973 à 1976.

Colby en savait beaucoup sur les sales coups de la CIA et du Mossad; et, il est mort dans des ‘circonstances mystérieuses‘.

Le 28 avril 1996, William Colby fait une excursion en canoë à Rock Point dans le Maryland; et, quelques jours plus tard, son corps est retrouvé.

Peu de temps avant sa mort, Colby a averti DeCamp d’abandonner l’affaire.

John DeCamp, un ex-sénateur de l’État du Nebraska pendant 16 ans, a représenté Paul Bonacci; lequel a été emprisonné pour avoir témoigné contre Lawrence King.

King dirigeait un réseau de prostitution de garçons pour de grandes personnalités aux États-Unis.

En 1999, il est poursuivi par Bonacci; et, il est condamné à lui payer 1 million de dollars.

[PAUL BONACCI .. interview enregistrée VO – part 1]

‘Non seulement, le réseau de pédophiles de King a conduit aux échelons supérieurs du Parti républicain, mais il a aussi conduit au sommet de l’administration Bush et du bureau ovale.’

[George Bush, la Cia, … et la maltraitance des enfants

/La disparition des espions n’est pas nouveau par Aangirfan]

Mais, King est envoyé en prison uniquement pour fraude bancaire.

Ainsi, vous apprendrez aussi comment des jeunes de Boys Town [le célèbre orphelinat du Nebraska] ont été exploités dans le réseau pédophile de King.

[Enquête d’allégations d’abus à Boys Town par CBS News – 2002]

Lorsque l’Assemblée législative du Nebraska a lancé une enquête sur une affaire ressemblant à une escroquerie financière, elle a rapidement pris une autre tournure.

Cette histoire surprenante dévoile des faits liés à la drogue, au blanchiment d’argent et à un réseau national d’abus sexuel sur des enfants.

[Comme l’indique le New York Times en 1988 et, aussi ICI.]

Mais, 19 mois plus tard, l’enquêteur en chef sur l’affaire, Gary Caradori, décède dans un accident d’avion avec son fils de 8 ans.

Une douzaine d’autres personnes, liées à l’affaire Franklin, sont décédées dans des circonstances étranges et mystérieuses.

Alors pourquoi beaucoup n’ont jamais entendu parler de la dissimulation de Franklin?

En mai 1994, sur ‘Discovery Channel’, le documentaire ‘Conspiracy of Silence’ devait être diffusé; mais, il est retiré à la dernière minute en raison d’une grosse pression exercée par de hauts responsables politiques.

Et, l’ordre est donné de détruire toutes les copies de ce travail.

Certaines personnes très ‘puissantes’ ne voulaient pas que vous regardiez ce documentaire.

Grâce à un initié courageux, qui a enregistré une première version approximative de ce film, il est possible de le visionner en ligne.

[Par exemple ICI.]

Le Washington Times a publié un article révélateur en première page sur l’affaire Franklin et son réseau d’abus sexuel sur des enfants.

D’autres affaires similaires se sont avérées tout aussi difficiles à rendre public ou à résoudre, comme le scandale de McMartin Preschool et l’affaire Finders avec la CIA.

Puis, il y a eu des affaires suscitant des questions, comme celle de Diana Napolis, une assistante sociale des services de la protection à l’enfance à San Diego.

L’auteur indique qu’ils ont réussi à remettre officiellement en question sa santé mentale; ce qu’il lui a valu du temps en prison et dans des institutions.

Diana Napolis a une maîtrise en psychologie trans-personnelle; et, elle était thérapeute agréée dans l’État de Californie.

Entre les années 1990-2000, elle a travaillé en tant qu’enquêteuse sur la maltraitance des enfants lors d’interventions judiciaires pour la protection de l’enfance.

[‘Les affaires suivantes décrivent des procédures judiciaires tenues dans les tribunaux pour mineurs, de la famille, civils .. et pénaux’ – ‘Archives .. abus rituels, par Diana Napolis‘]

D’après Wikiped, Napolis serait une ancienne assistante sociale connue pour avoir traqué des célébrités et une théoricienne du complot sur le contrôle de l’esprit et les abus rituels sataniques.

Actuellement, le cas des trafics sexuels de mineurs par Jeffrey Epstein suscite bien des controverses aussi.

Officiellement, le 10 août 2019, Epstein s’est suicidé dans une prison de New York alors qu’il attendait son procès pour trafic sexuel.

Le 29 décembre 2021, Ghislaine Maxwell est reconnue coupable pour trafic de jeunes filles mineures au bénéfice de l’ex-financier américain, Jeffrey Epstein.

Netflix a même fait une mini-série.

Mais, ce documentaire ne traite pas des connexions d’Epstein avec le monde du Renseignement et, encore moins, des noms du cercle de Roy Cohn qui se retrouvent dans celui de Jeffrey Epstein.

Cohn était une figure centrale de la ‘mafia de la lavande‘.

[Cf: notes sur R. Cohen ICI ou à la fin de cet article /

Le réseau de maltraitance et d’abus sexuel d’Epstein n’est pas nouveau par Aangirfan]

Remarques de l’auteur sur le TROUBLE DE LA PERSONNALITÉ MULTIPLE – QUAND, QUOI, COMMENT ET POURQUOI

[En résumé]

D’après l’auteur, le contrôle de l’esprit par le traumatisme est quelque chose qui remonte à l’Antiquité.

Bien sûr, le contrôle mental ‘high-tech’ d’origine nazie appliqué aujourd’hui par des psychopathes, dans les coulisses de la CIA et d’autres institutions gouvernementales, est extrêmement avancé.

C’est une ‘science’ virtuelle.

[Ce phénomène a été renommé «DID» ou trouble dissociatif de l’identité.]

Un certain nombre d’enquêteurs et de survivants sur Internet donnent beaucoup de détails sur la mise en œuvre du MPD.

En bref, le MPD commence à se développer lorsqu’un individu est soumis à un traumatisme extrême.

Leur esprit érigera un mur amnésique comme mécanisme d’adaptation.

Ainsi se trouve le noyau de leur moi intérieur, bouclé et protégé.

Cependant, la partie de leur personnalité qui existe AU-DELÀ du mur porte le poids du traumatisme; et, elle est soumise à un degré élevé de contrôle.

Chaque fois, qu’ils subissent un autre épisode de traumatisme, ils rompent une autre partie de leur noyau.

L’individu qui subit cela se retrouvera avec des dizaines (ou plus) de personnalités complètement séparées et ‘murées’.

Svali a subi ce conditionnement brutal, tout comme ses parents, et leurs parents avant eux, remontant peut-être à plusieurs générations.

À quoi cela pourrait-il servir?

Outre le fait que, certains ont développé un penchant psychopathe sadique pour la pédophilie et la maltraitance des enfants, ce comportement pervers en lui-même entraîne un ‘contrôle mental’ de la victime induit par un traumatisme.

Puis, il produit un contrôle extrême, généralement permanent, et son incorporation dans le rang des membres de la secte.

Noreen Gosch évoque également, ce fait dans son article sur le site Web dédié à Johnny Gosch (son fils).

Johnny Gosch était parmi les premières personnes disparues à être présentée sur un carton de lait.

Le petit livreur de journaux d’IOWA devient le reporter de LA MAISON BLANCHE?

Mais la secte utilise ces personnalités divisées aussi autrement, de manière surprenante et inquiétante

Selon Svali, et dautres survivants, en créant de multiples personnalités, les ‘Illuminati’ sont capables d’implémenter des capacités plus efficaces.

Un nombre étonnant de compétences et de domaines d’expertise peuvent être contenus dans une seule personne.

Apparemment, il n’est pas rare que les membres ‘Illuminati’ parlent parfaitement cinq ou six langues ou plus.

Ils peuvent aussi réaliser d’autres exploits mentaux surprenants, tels que la mémoire photographique en utilisant un grand nombre de personnalités divisées chez l’individu et [/ ou] en augmentant le degré de conditionnement du traumatisme.

Entre autres, cela a permis aux ‘soldats Illuminati’ de gravir les échelons dans un large éventail de domaines de la vie politique, religieuse, des affaires, des finances, des médias, des universités, de divertissement, et etc.

Brice Taylor, une survivante des programmes MK Ultra, raconte avoir ‘subi toute une vie d’esclavage’ au moyen d’une variété de technologies de pointe.

[Voici une courte vidéo, où elle décrit une partie des méfaits qu’elle a subi. ICI]

Son autobiographie – Pdf

Un membre de ce groupe peut avoir un ‘alter’ avec des compétences d’expert en tant qu’assassin.

Un autre alter peut développer une expertise en matière d’effraction ou des compétences d’espionnage, des compétences en arts martiaux, des compétences en démolition et bien d’autres actions.

Dans la plupart des cas, plusieurs alters sont dédiés à la dépravation totale [prostitution, etc.].

Et, pendant ce temps, leur personnalité principale (aussi connue sous le nom de ‘daytime personality’) pourrait être une personne complètement atypique, comme un professeur d’université très instruit, un ingénieur, un médecin, etc.

Selon Svali et d’autres, 90% ou plus des ‘Illuminati’ n’ont pratiquement aucune conscience de faire partie des ‘Illuminati’.

Ces nombreux survivants ont rapporté que leur ‘daytime personality’ [c’est-à-dire leur personnalité principale], ne se souvenaient aucunement de leurs activités sectaires, même si beaucoup d’entre eux se souviennent d’avoir des ‘flashs de mémoire’, qu’ils ne pouvaient pas comprendre.

Par exemple, Svali était une institutrice chrétienne (dans sa vie quotidienne avec un mari et des enfants), jusqu’à ce que son mur amnésique commence à s’effondrer (relativement rare parmi les membres de la secte).

Elle n’avait aucun souvenir, qu’elle se levait à 2h du matin pour participer à certaines de ses activités ‘Illuminati’.

L’un de ses témoignages les plus étonnants est son essai écrit intitulé, Une journée dans la vie d’un entraîneur‘.

En lisant cet essai, vous pouvez constater qu’il y a un autre objectif pour le MPD; il crée un contrôle extrême.

Si un membre de la secte commence à prendre conscience de son véritable état et qu’il essaie de s’échapper, les autres membres peuvent simplement prononcer un code d’instruction (au téléphone ou en personne).

Ainsi, ils peuvent faire passer la personnalité de l’évadé potentiel à l’un de ses complices altères.

C’est une quête extrêmement difficile et presque miraculeuse de pouvoir se libérer de cette association.

Selon toute vraisemblance, seuls les membres de ‘l’élite’ de niveau supérieur sont conscients de leurs ‘alter personas’.

Cette capacité découle du fait, qu’ils sont épargnés des techniques de contrôle mental les plus dangereuses et les plus extrêmes, dont les membres du bas échelon subissent.

(Un certain nombre de personnes subissent des dommages mentaux permanents au cours du processus.)

Il y a au moins des centaines de ces survivants de ce syndicat occulte et criminel.

Des audiences au Sénat se sont tenues sur le ‘contrôle mental’, les programmes sataniques ‘MK Ultra’ et Monarch de la CIA.

Chris DeNicola Ebner était l’une des victimes qui a témoigné.

L’interview [1995] plus longue avec Ebner où la thérapeute professionnelle et dénonciatrice de MK Ultra, Valerie Wolf, est présente.

Le Napa Sentinel a donnée une contribution rare sur le sujet en matière de média grand public.

Il donne un très bon aperçu détaillé de l’histoire plus récente du ‘contrôle de l’esprit’ en Amérique.

Puis, il y a le récit de Kathleen Sullivan, une autre survivante de MK-ULTRA. [En quatre parties: Partie 1 / Partie 2 / Partie 3 / Partie 4]

Une autre témoin est Lynn Schirmer.

Elle a un site Web avec de plus amples informations et certaines de ses œuvres d’art [lesquelles ne sont pas conseillés pour les âmes sensibles].

Lynn Moss-Sharman a subi des expérimentations et des rituels dans l’enfance par des médecins financés par la CIA.

Elle décrit des tortures par l’électricité, la drogue, les implants cérébraux, les abus sexuels et autres brutalités sur sa personne, des enfants et des adultes au Canada et aux États-Unis.

Puis, il y a aussi les témoignages de:

  • Cathy O’Brien a écrit un livre, ”TranceFormation of America”, sur ses expériences en tant qu’esclave MK Ultra et Monarch par ce syndicat de criminels.

Lors des audiences sur les expériences sur les radiations humaines des survivants du contrôle mental, de nombreux survivants ont témoigné.

[Dont le témoignage de Claudia Mullen en VO.]

La Commission a effectivement enquêté; puis, elle a déterminé que la CIA a mené au moins 4 000 de ces expériences; lesquelles ont impliqué près de 25000 enfants.

Compte tenu de l’étendu de ce programme, du nombre d’institutions, de scientifiques et de médecins impliqués, de nombreux observateurs soupçonnent que le nombre total d’enfants victimes pourrait être plus élevé.

[CIA Project MK-ULTRA]

Sommaire

Suite prochain article chapitre IX


D’autres liens


1 Comment

  1. avatar
    Tibrus says:

    Je persiste à croire que les MK se comptent en nombre parmi nos prétendu élite, qui ne sont en réalité que des marionnettes.
    Merci pour le partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.