Partie 6

Syndrome de la Fausse Mémoire (MSF)

En 1992, la ‘Fondation du Syndrome de la Fausse Mémoire’ (FMSF) est fondée.

Et, le Syndrome de la Fausse Mémoire (MSF) est devenu un diagnostic courant pour de nombreux enfants qui prétendaient être victimes d’Abus Rituels.

Ce qui a considérablement ajouté à l’effarement, c’est ces prétendus braves gens de la Fondation du Syndrome de la Fausse Mémoire.

Examinez de plus près ces individus et vous découvrirez une effrayante “galerie de voyous”.

Tapez simplement sur Google: “False Memory Syndrome Foundation pedophile CIA” (“Fondation du Syndrome de la Fausse Mémoire pédophile CIA”).

Certain d’entre eux sont d’anciens actifs de la CIA ou liés à  la CIA.

Parmi eux des partisans de la pédophilie.

C’est incroyable!

Mais vrai!

Ralph Underwager

Le ministre du christianisme luthérien, Ralph Underwager est l’un des fondateurs et leader de cette Fondation.

Dans un magazine néerlandais, le PAIDIKA, The Journal of Pedophilia, il a déclaré dans une interview:

“Choisir la pédophilie pour vous est-il un choix responsable pour les individus?” [Journaliste]

[Ralph Underwager:]

“C’est certainement responsable …

Les pédophiles passent beaucoup de temps et d’énergie à défendre leur choix.

Je ne pense pas qu’un pédophile ait besoin de faire ça.

Les pédophiles peuvent affirmer avec audace et courage leur choix. Ils peuvent dire ce qu’ils veulent, c’est trouver la meilleure façon d’aimer.

Je suis aussi théologien.

Et, en tant que théologien, je crois que c’est la volonté de Dieu qu’il y ait proximité et intimité, unité de la chair, entre les gens.

Un pédophile peut dire:

Cette proximité m’est possible dans les choix que j’ai faits.”

“Les pédophiles sont trop sur la défensive […]

Je pense que les pédophiles peuvent affirmer que la poursuite de l’intimité et de l’amour est ce qu’ils choisissent.

Avec audace, ils peuvent dire: Je crois que cela fait partie de la volonté de Dieu.”

Hollida Wakefield

De plus, la femme de Ralph Underwager, Hollida Wakefield est membre du conseil consultatif de la FMSF.

Lors de la même interview de Paidika, elle a fait des commentaires de pro-pédophilie suivants.

“Nous ne pouvons pas prétendre leur expliquer des comportements spécifiques; mais, en termes d’objectifs.

L’objectif est certainement, que l’expérience soit positive, du moins non négative, pour leur partenaire et leur famille.

Et enrichissant.

Même si c’était une bonne relation avec le garçon, si le garçon n’a pas été blessé et peut-être même en a bénéficié; si cela déchirait la famille du garçon, ce serait négatif.”

“Ce serait bien si quelqu’un pouvait obtenir une sorte de grosse subvention de recherche pour faire une étude longitudinale; disons, 100 garçons de douze ans en relation avec des pédophiles aimants.

Celui qui fait l’étude devrait suivre cela à des intervalles de cinq ans pendant vingt ans.

C’est impossible aux États-Unis en ce moment.”

Dr Jennifer Freyd

Le Dr Jennifer Freyd, professeur de psychologie à l’Université de l’Oregon, est la fille des membres fondateurs de la FMSF, Peter et Pamela Freyd.

Jennifer Freyd a écrit un livre sur les horreurs de son enfance dans une famille satanique, intitulé “Betrayal Trauma”.

Betrayal Trauma

Vers 1990, Jennifer Freyd a rompu les liens avec ses parents.

Elle a déclaré qu’une thérapie récente a révélé des souvenirs avec son père, le professeur de mathématiques Peter J. Freyd , qui l’avait maltraitée pendant son enfance.

Ses parents, Pamela et Peter Freyd, ont contesté les allégations d’agression sexuelle.

Et, ils ont cofondé la False Memory Syndrome Foundation, qui a été décrite comme un “groupe de défense” […]; pour défendre les intérêts des personnes affirmant avoir été accusé à tort de sévices physiques et sexuels.”

Trois ans après sa fondation, il comptait plus de 7 500 membres.

Peter Freyd a reconnu avoir reçu des fonds de sources curieuses.

De U.S Office of Naval Research?

[“L’Office of Naval Research est un bureau de recherche navale du département de la Marine des États-Unis.

Il coordonne, exécute et promeut les programmes scientifiques et technologiques de l’US Navy et de l’US Marine Corps dans les écoles, les université, les laboratoires de recherches gouvernementaux, ainsi que dans les organisations à but lucratif ou sans but lucratif.”]

Le 11 décembre 1996, dans [une publication sur Internet], le Dr Peter Freyd, cofondateur et directeur exécutif de la Fondation du Syndrome de la Fausse Mémoire, a écrit:

“Puisque nous voulons tous être ouverts sur tout argent que nous aurions pu recevoir de sources militaires, permettez-moi d’avouer []

Depuis 1988, je reçois beaucoup d’argent de l’Office of Naval Research des États-Unis.“

[Cf: Ross, C. – La C.I.A. Médecins: violations des droits de l’homme par des psychiatres américains]

Or, l’Office of Naval Research serait financée par la CIA.

[CIA: l’Agence Centrale de Renseignement des États-Unis]

[Clique droit sur l’image pour une meilleure lisibilité]

“Une lettre du directeur de la CIA, Allen Dulles, au Secrétaire à la Défense, datée du 3 décembre 1955, confirme que la CIA a financé la recherche de la marine militaire (Army Navy) et de diverses universités.

La lettre identifie spécialement le Corps Chimique (Chemical Corps) de l’Office of Naval Research.”

[cf: Ross, C. – La C.I.A. Médecins: violations des droits de l’homme par des psychiatres américains]

La Fondation du Syndrome de la Fausse Mémoire a été dissoute le 31 décembre 2019.

[Cf: Jennifer Freyd sur Wikiped]

À 13 ans, Jennifer a composé un poème sur les visites nocturnes de son père:

“Je suis pris dans une toile, une toile profonde, une profonde terreur.”

Voici des informations beaucoup plus détaillées sur les différents membres.

Presque,toutes ces personnes étaient liées à la communauté “effrayante” de la CIA et / ou avaient des liens extrêmement douteux avec le monde des pédophiles.

[- Des membres du conseil d’administration douteux liés au programme MK-Ultra de la CIA et aux mauvais traitements infligés aux enfants.]

Le propre psychiatre du Peter Freyd, le Dr Harold Lief est un proche collègue de Martin Orne.

Martin Orne

Le Dr Martin Orne était professeur à l’Université Harvard financé par la Human Ecology Society (HES – La Société d’Écologie Humaine).

Orne a expérimentalement hypnotisé et testé des étudiants de Harvard et envoyé leurs scores à John Gittinger de la CIA pour analyse.

[Cf: Mk-Ultra – Artichoke – Greenbaum – La Société d’Écologie Humaine]

En avril 1960, GH Estabrooks, le père du ‘candidat mandchou‘, a invité Orne à prendre la parole lors d’un symposium au Colgate College.

Estabrooks, diplômé de l’Université de Harvard, boursier Rhodes et président en psychologie de l’Université Colgate au Canada, est le seul médecin spécialisé dans le contrôle de l’esprit.

Il a publiquement reconnu avoir mené un travail d’hypnose approfondi au nom de la CIA, du FBI et des renseignements militaires.

Estabrooks a été une fois cité comme disant:

“La clé pour créer un espion ou un assassin efficace réside dans la division de la personnalité d’un homme, ou la création de la multi-personnalité, à l’aide de l’hypnotisme […].

Ce n’est pas de la science-fiction [… ].

Je l’ai fait.”

Ensuite, le document présenté par Orne lors du symposium a été intitulé: ‘Comportement antisocial et hypnose’.

Les recherches d’Orne à l’Université de Sydney ont été financées par le Fonds d’écologie humaine et l’US Air Force Office of Scientific Research, en particulier dans le cadre d’un projet intitulé “Attitude Formation, Matrices de décision”.

[Cf: Down Under* (Mot désignant l’Australie et la Nouvelle-Zélande)]

Traduction d’un extrait de Wolves in sheep’s clothing

Suite: Survivants du contrôle mental de ce syndicat de criminels international et occulte

Information +: Le FBI déclassifie les dossiers des Finders et des cas … préscolaire à McMartin

– Pdf, doc déclassifiés consultables]

Sommaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.