Wahhabism and the Occult Conspiracy,

par David Livingstone

Son nouveau site Ordo ab Chao

British Channel 4’s Dispatches a produit un documentaire cinglant, appelé Undercover Mosque.

Il relate l’influence négative de l’Arabie Saoudite par la promotion du wahhabisme, parmi la communauté musulmane de Grande-Bretagne.

Mais la vidéo démontre clairement que le “wahhabisme est opposé aux croyances tolérantes traditionnelles de l’Islam classique”.

Cependant, qu’est-ce que la vidéo ne couvre pas?

C’est que, la propagation de l’interprétation wahhabite de l’Islam fait partie d’un programme occidental plus vaste; et, elle implique la CIA, dans le dénigrement de l’Islam.  

Les wahhabites insinuent qu’ils sont des membres légitimes de la communauté musulmane.

Cependant, le wahhabisme a été créé par les Britanniques, au XVIIIe siècle, pour porter atteinte à l’Islam.

Depuis, l’État de l’Arabie Saoudite en a fait la promotion; elle-même initialement mise en place par les Britanniques pour obtenir un contrôle occidental de la principale source mondiale de pétrole.

(Auteur. Mondialistes ont créé le wahhabisme terrorisme).  

Dans les temps modernes, les wahhabites se sont alignés avec une déviation encore plus pernicieuse de l’Islam, les Salafis.

Ces personnes se nomment en conséquence parce qu’ils prétendent suivre les premières générations de musulmans; connues sous le nom de Salaf, et donc, d’être les plus proches de la pureté de la foi originelle.

Rien ne serait être plus éloigné de la vérité.

Hostage à Khomeini

Le salafisme est le résultat d’une politique, vers la fin du siècle, du Mouvement d’Oxford, dirigé par Lord Palmerston, Benjamin Disraeli et Edward Bullwer-Lytton, pour répandre les rites écossais de la franc-maçonnerie dans le Moyen-Orient.

(Robert Dreyfuss, Hostage à Khomeini

Lord Palmerston était un autre membre du Rite Palladien, avec Albert Pike; lequel, à l’origine, a déterminé trois guerres mondiales, aboutissant à la troisième contre le monde musulman.

Bullwer-Lytton était un personnage occulte de premier plan à la tête des Rosicruciens anglais; lesquels suivent une évolution directe de l’hérésie sabbatéen, à travers les frères Asiatiques.

(Auteur, le terrorisme et les Illuminati, ” rubrique Salafi“).

L’agent de cette stratégie était un imposteur notoire du nom de Jamal ud Din al Afghani.

Jamal ud Din al Afghani était le Grand Maître de la franc-maçonnerie de l’Égypte.

Selon K. Paul Johnson, c’était Afghani, qui était chef de la fraternité hermétique [Hermetic Brotherhood] occulte de Luxor, ou HB de L, qui était responsable de l’enseignement des doctrines centrales d’Helena Blavatsky

( cf: In Search of Masters de Blavatsky ).

Helena P. Blavatsky, la célèbre médium et mystique, était la marraine de la renaissance occulte à la fin du XIXe siècle. Selon Manly P. Hall, un prépondérant historien maçonnique:

“La Doctrine Secrète et Isis Dévoilée sont des dons de Mme Blavatsky à l’humanité, et à ceux dont la vision peut percer les nuages menaçants d’une catastrophe imminente; il n’est pas exagéré d’affirmer que, ces écrits sont la contribution littéraire la plus vitale pour le monde moderne.

Ne peuvent être comparés avec d’autres livres, comme la lumière du soleil ne peut être comparée à la lampe du ver luisant.

La Doctrine Secrète assume la dignité de l’Écriture.”

De nombreux autres occultistes influents affiliés aux Rosicruciens anglais de Bullwer-Lytton, voyageaient en Égypte à l’époque.

Et, à leur retour, ils ont établi des succursales du HB de L, dont a émergé l’Ordo Templi Orientis (OTO).

Son membre le plus célèbre était Aleister Crowley. 

Les nazis étaient le résultat d’une fusion de l’O.T.O de Crowley et le Thule Gesselschaft de l’Allemagne.

C’est sans doute pour cette raison qu’Hitler, quand il a souhaité créer un bras de renseignement allemand en Égypte, a contacté une tête Salafi et Franc-maçon, du nom de Hasan al Banna.

(“Al Qaeda Terrorists Nazi Connection” – Loftus, John.)

Après la Seconde Guerre mondiale, s’ensuit à la tête de la CIA.

Allen Dulles dirigeait le mouvement d’embauche des ex-nazis pour former les terroristes.

Cela faisait partie de la même souche qui a créé le réseau Stay-Behind, ou Gladio; lequel étaient derrière la “Stratégie de la Tension” (Strategy of Tension).

Une méthode qui a été utilisée par la Brigade Rouge pour déstabiliser l’Italie tout au long des années soixante-dix.

En 1954, le président Gamal Nasser d’Égypte a ordonné une répression, après qu’il avait découvert que les Frères musulmans étaient responsables d’une attaque contre lui.

Les interrogatoires ont révélé que les Frères musulmans fonctionnaient presque comme une unité de renseignement allemande.

En outre, comme il a été divulgué par Miles Copeland, un ancien agent spécialisé de la CIA du Moyen-Orient, dans son autobiographie, The Game Player:

“Ce n’était pas tout.

Le passage a tabac des organisateurs des Frères musulmans, qui ont été arrêtés, a révélé que l’organisation a été complètement pénétrée par le haut, par les britanniques, les américains, les services de renseignement français et soviétiques; dont quiconque d’entre eux pouvait l’utiliser activement ou la faire sauter selon leur convenance.

Leçon importante: le fanatisme n’est pas une assurance contre la corruption; en effet, les deux sont très compatibles.”

(P. 184.)

Ensuite, des membres en fuite des Frères musulmans ont fait la navette entre les alliés de la CIA et de l’Arabie Saoudite.

Lorsque John Loftus, un responsable du Justice Department dans les années quatre-vingt, a été autorisé à prendre connaissance de documents classifiés du gouvernement.

Il a découvert que, les services secrets Britanniques ont convaincu le renseignement américain que les arabes nazis des Frères musulmans seraient indispensables, comme des “combattants de la liberté” en vue de la prochaine grande guerre.

Un conflit qui était prévue contre l’Union soviétique.

Là, selon Loftus, “ils ont reçu des emplois comme professeurs d’éducation de la religion.”

( “Les Frères musulmans, les nazis et Al-Qaïda ” – The Muslim Brotherhood, Nazis and Al-Qaeda. Nouvelles de la communauté juive, le 4 Octobre, 2004).

Parmi ceux qui ont été transférés à l’Arabie Saoudite par la CIA, il y avait Mohammed Qutb, un frère à la tête de la direction des Frères musulmans.

Sayed Qutb s’est ensuite lié d’amitié avec Oussama ben Laden, et l’a recruté dans l’organisation.

La première stratégie importante à laquelle ils ont servi, pendant l’apogée de la guerre froide, était en tant que pions dans la stratégie des États-Unis contre l’Union soviétique.

Les États-Unis ont cherché à saper secrètement l’URSS en la faisant glisser dans sa propre version du Vietnam en Afghanistan.

(Le Nouvel Observateur, entretien avec Zbigniew Brzezinski 15-21 Janvier 1998).

La CIA a accompli cette action en commençant à financer les membres des Frères musulmans dans le pays.

Par la suite les Soviétiques n’avaient pas d’autre choix que d’intervenir.

Il s’ensuivit un conflit brutale pendant 20 ans.

Puis, grâce à l’appui de la CIA, les fanatiques et wahhabites ont endoctriné des Talibans; lesquels ont été portés au pouvoir.

Étant la plus grande opération secrète de l’histoire de la CIA, elle a été secrètement et entièrement financée par l’affaire Iran-Contra.

Le régime en Iran, lui-même, a également été provoqué par les collaborateurs de l’occident; lesquels étaient des Frères musulmans vivant dans ce pays.

Ce qui a culminé par l’établissement du dirigeant Ayatollah Khomeini en tant qu’agent britannique. 

Des armes ont été vendues à l’Iran, en échange de cocaïne avec l’aile droite des Contras du Nicaragua.

Sous la supervision de Clinton, la drogue est acheminée à Mena, en Arkansas.

Puis, elle est distribuée dans les rues aux gangs de Los Angeles.

Elle déclenche ainsi la soi-disant épidémie du crack des années quatre-vingt.

Ensuite, les fonds accumulés ont été transmis à l’Afghanistan, pour financer les “moudjahidin”, dirigé par Gulbuddin Hekmatyar; lequel était aussi responsable de la culture de l’opium pour la CIA dans ce pays.

(auteur, le terrorisme et les Illuminati, dans la partie “Guns, Drugs and Jihad “).

La nouveauté de la ruse des wahhabites est qu’ils ne se présentent pas comme une secte de l’Islam, mais simplement comme un groupe lié à à l’orthodoxie au sein de la majorité.

Un groupe connu sous le nom de sunnis.

Dans les pays occidentaux, comme l’a souligné Stephen Schwartz, dans les deux faces de l’ Islam (The Two Faces of Islam), il y a des  communautés musulmanes qui ont été nouvellement créées.

Et, ils ne sont pas liés à la longue tradition de l’Islam classique.

Par conséquent, l’Arabie saoudite peut se déplacer parmi eux et dominer les communautés en plein essor.

Grâce à leur immense richesse pétrolière, ils ont financé la construction de mosquées; et, ils ont imprimé la majorité, sinon la totalité, de la littérature musulmane en anglais.

Et, ils ont soutenu financièrement toutes les organisations soi-disant “modérées” qui représentent prétendument les intérêts des musulmans.

Le but de cette promotion du wahhabisme est de créer l’état d’esprit du terroriste pour endoctriner certains musulmans à devenir des aberrations en tant qu’êtres humains; illustrant tout ce qui est méprisable, y compris la misogynie, l’ignorance, l’intolérance et le sectarisme.

[Comme la vidéo de British Channel 4’s Dispatches) expose douloureusement l’exprime.]

Le but est de créer une image ahurissante des musulmans.

Un portait identitaire, répondant aux préjugés répandues à l’encontre d’eux, permettrait de provoquer un choc des civilisations, ou une soi-disant guerre contre le terrorisme.

En d’autres termes, cette manipulation fabriquerait une guerre contre l’Islam.

Cette vidéo va certainement attiser la haine entre les fanatiques en Amérique et ailleurs; lesquels soutiendront sûrement le “Je te l’avais dit”.

Mais plus important message dans le documentaire est un appel au réveil pour les Musulmans, à distinguer les vipères cacher au milieu d’eux; lesquelles ont détourné leur religion.

Il est grand temps pour les musulmans de retouner aux nobles principes de leur religion et d’agir comme des exemples pour les autres.

Lesquels sont en attente de comprendre.

Traductions dailycensorship de Wahhabism and the Occult Conspiracy

par David Livingstone

Son nouveau site Ordo ab Chao

1 Comment

  1. avatar

    Excellent…;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.