En plus des hauts responsables gouvernementaux qui rejettent sommairement la version ‘officielle’ du 11 septembre et pensent qu’il y a eu un “coup monté de l’intérieur”, il existe tous ces experts techniques, lesquels sont des ingénieurs, des architectes, des démolisseurs, des contrôleurs aériens, etc.

Partie 2 

Près de 500 Architectes Ingénieurs remettent en cause le Rapport de La Commission Sur Le 11 Septembre

[Scribd ou en partage plus libre sur Docdroid

Plus de 100 Pilotes Professionnels de l’aviation remettent en cause Le Rapport de La Commission Sur Le 11 Septembre

[Scribd ou sur Docdroid]

Robin Hordon un expert en aviation donne un témoignage intéressant.

Hordon est un ancien contrôleur aérien de la FAA au Centre de Contrôle Aérien de Boston, situé à Nashua, de 1970 à 1981 et pilote Commercial Certifié.

Notament, il a été un ancien Instructeur certifié de vol et au sol.

Après avoir quitté la FAA a fait carrière pendant 12 ans dans le domaine de la comédie et a terminé comme Coordinateur Artistique pour ‘Catch A Rising Star’ (n.d.t. : chaîne de clubs de représentations) à Harvard Square, Cambridge.

~

Il a déclaré (article du 10 avril 2007. En français l’extrait traduit):

‘J’ai su dans les heures mêmes de l’attaque du 11 septembre 2001 que c’était une opération intérieure.

En m’appuyant sur 11 ans d’expérience comme contrôleur aérien à la FAA, dans le couloir aérien particulièrement fréquenté du Nord Ouest, ce qui suppose des centaines d’heures d’entraînement, de réunions pour préparation de mission, d’opérations de ravitaillement en vol, d’entraînement poussé au bombardement à basse altitude dans le cadre de manœuvres militaires, avec une habitude de coopération routinière avec le personnel radar du NORAD et aussi en me basant sur ma propre expérience directe de la façon dont on gère des situations d’urgence en vol, y compris deux cas de détournement par des pirates de l’air d’avions de ligne, j’affirme sans conteste qu’il n’existe absolument aucune possibilité que 4 gros avions de ligne aient été en mesure de voler en dehors de leur trajectoire désignée pendant 30 à 60 minutes le 11 septembre sans qu’ils soient interceptés et descendus en vol par nos chasseurs.

À moins que des gens très haut placés tant au gouvernement que parmi les militaires n’aient voulu que cela se produise.

Il est important pour les gens de comprendre que faire décoller des chasseurs pour intercepter des appareils donnant des signes qu’ils sont en situation d’alerte urgente en vol, par exemple lorsqu’ils s’écartent de leur plan de vol sans autorisation, ou lorsqu’on perd le signal d’un transpondeur et/ou le contact radio, tout cela dis-je est une tâche de routine ordinaire qui s’exécute conjointement entre les contrôleurs du NORAD et de la FAA.

L’intégralité du système de réponse immédiate en matière de défense nationale dispose de nombreux civils et militaires dotés d’un haut niveau d’entraînement, lesquels sont spécialement missionnés et aguerris à leur tâche.

FAA et NORAD exercent une surveillance continue du ciel et des chasseurs et leurs pilotes se tiennent prêts 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 pour prendre en charge ces situations. Classiquement les chasseurs interceptent tout avion suspect au-dessus des États-Unis en 10 à 15 minutes après que le problème leur ait été notifié.

Ce type de décollage “immédiat, ultrarapide, hautement prioritaire et en situation d’urgence” est survenu de façon régulière de 75 à 150 fois par an environ depuis 10 ans …

Je crois que le 11 septembre a été ce qu’on désigne sous le terme d’opération sous fausse bannière, contexte dans lequel un pays s’inflige des dommages à lui-même, et en fait
ensuite porter la responsabilité à l’ennemi auquel il projette de déclarer la guerre.

C’est un exemple de plus aux États Unis d’une longue suite dans notre histoire d’opérations truquées de ce genre et une criante opération de propagande visant à insinuer insidieusement des sentiments hostiles envers un ennemi à une population par ailleurs hostile à l’idée d’entrer en guerre.’

[-L’intégralité de cette déclaration]

~

Sur ce site d’architectes et d’ingénieurs, des milliers d’ingénieurs et d’architectes [dont des familles victimes demandent une nouvelle enquête) ne voient absolument aucune justification pour que les trois bâtiments du World Trade Center s’effondrent comme ils l’ont fait …, à part des explosifs placés.

Gage Richard est un architecte.

Il est expérimenté en constructions à structure d’acier résistantes au feu Membre de l’American Institute of Architects.

Actif depuis 20 ans, il a travaillé sur la majorité des méthodes de construction d’immeubles incluant de nombreuses constructions à structure d’acier à l’épreuve du feu.

Il est membre fondateur d’Architectes et Ingénieurs pour la vérité sur le 11/9.

À Sonoma le 20/07/07, il a tenu ce discours:

‘Un autre sondage en 2006 par Scripps Howard, de l’Université d’Ohio, fait état d’un taux choquant, 16% de gens estiment que les Tours Jumelles du World Trade Center furent détruites à l’aide d’explosifs.

Malheureusement, mes propres recherches en arrivent à la même conclusion.

Ce soir je vais vous présenter des preuves très claires que les 3 gratte-ciel du World Trade Center, les Tours Jumelles ainsi que la tour 7, ont été détruits, non pas par le feu tel qu’expliqué par notre gouvernement, mais bien par démolition contrôlée avec des explosifs.

H. Theodore Elden, Jr., B.Arch, est un architecte.

Il est un architecte agréé en Virginie de l’ouest depuis 25 ans.

Maintenant retraité.

Il est diplômé de l’Université Carnegie Mellon, membre de l’Institut Américain des Architectes, chapitre de Virginie Ouest et membre agréé de la West Virginia State Board of Architects, un Ex-Membre du conseil National de l’Architectural Registration Boards (NCARB), et membre du comité National, Programme de Développement Interne pour les Architectes (IDP). Puis il est photographe Professionnel.   

Dans sa lettre à l’Institut Américain des Architectes du 26/11/06, il déclare:

Mon site web rassemble les informations saillantes qui isolent la destruction des tours du World Trade Center – rassemblant plusieurs analyses techniques expérimentées, dédicacées et articulées qui démontrent clairement que les tours du World Trade Center furent détruites à l’aide d’explosifs internes et non par des “incendies provoqués par les avions” […].

Frank A. DeMartini est une Victime du WTC.

Architecte et contremaître de construction du WTC, de la tour nord, du 88e étage.

Demartini a d’abord travaillé au World Trade Center lorsque Leslie E. Robertson et Associés l’embauchèrent pour évaluer les dégâts de l’attentat à la bombe (camion) au WTC en 1993.

Dans une interview en Vidéo le 25/01/01 [NDT : 7 mois avant les événements. Source]:

“Les Tours Jumelles ont été conçues pour résister à l’impact d’un Boeing 707 à pleine capacité.

Il s’agissait du plus gros appareil à l’époque.

Je crois même que les tours auraient probablement résisté à des impacts multiples d’avions grâce à leur structure semblable à de la moustiquaire.

Ce treillis est intense et l’avion commercial est comparable à un crayon perçant cette moustiquaire.

Cela n’affecte pas le treillis de la moustiquaire.”

Hugo Bachmann, PhD, est Professeur Ém., en Structures Dynamiques et Ingénierie des Tremblements de terre (Suisse).

Il est aussi professeur émérite et ex-président du Département des Structures Dynamiques et Ingénierie des Tremblements de terre, de Institut Fédéral Suisse des Technologies.

Il est auteur et co-auteur de plusieurs livres.

Article du Tages Anzeiger du 9/9/06 : 

‘Selon moi la tour WTC-7 fut, très probablement, démolie par des professionnels.’ [Source et d’autres experts]

Suite: Du ‘FALSE FLAG’ au meurtre de masse

Traduction ou résumés d’un extrait de WOLVES IN SHEEP’S CLOTHING

Références supplémentaires dans l’article.

Sommaire

Pdf:

[Note: Un petit bémol sur ‘l’alerteur’ Alex Jones, dans le dernier pdf, qui depuis s’est avéré être plus un perturbateur. Et, vraisemblablement ils serviraient d’autres intérêts.]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.