[2010 mises à jour 2022]

Les informations suivantes devraient remettre en question l’idée que seuls des ‘cinglés’ ont remis en question les versions officielles fournies sur le 11 septembre 2001.

Plus de 100 hauts fonctionnaires politiciens remettent en cause le rapport de la commission sur le 11 septembre 2001

Contrairement, aux principaux médias dominants, une grande variété de responsables gouvernementaux (passés et présents), ainsi que des experts en sécurité nationale, des ingénieurs en structure (et toutes sortes d’autres ingénieurs), des architectes, des démolisseurs et des dénonciateurs gouvernementaux ont tous indiqué que les attentats du 11 septembre 2001 ont été planifiés et exécutés par des malfaiteurs au sein du gouvernement américain.

Rétrospectivement, il était étonnant qu’autant de professionnels accrédités remettent en cause l’explication officielle sur le 11 septembre 2001.

Des milliers d’ingénieurs et d’architectes accrédités, sans parler des dizaines et des centaines et des milliers ‘d’experts en sécurité nationale’, des militaires de haut niveau et d’innombrables autres experts, tous se sont moqués d’eux-mêmes (si ce n’était pas si horriblement tragique) concernant la version officielle du gouvernement sur les événements du 11 septembre 2001.

[http:/…patriotsquestion911.com]

Partie 1  

Un étalage de responsables gouvernementaux et d’experts en sécurité nationale rejettent la théorie Ben Laden

Permettez-moi d’abord de présenter quelques-unes des personnes à la tête du gouvernement:

Le lieutenant-colonel Robert Bowman

Robert Bowman (Physicien en aéronautique et physique nucléaire) de Air Force US a été directeur du programme ‘Star Wars’ (programmes de développement Advanced Space) sous les présidents Ford et Carter.

Publiquement, il a été l’un des premiers critiques sur l’Initiative de défense stratégique (SDI, alias “Star Wars”) sous l’administration Ronald Reagan. [Source]

Dans les années 1980 et 1990, il s’est efforcé d’exposer le mensonge, selon lequel ‘Star Wars’ était un projet purement défensif.

C’est durant cette période qu’il fonde ‘les Patriotes’.

Ayant acquis, un doctorat en aéronautique et génie nucléaire, Robert Bowman a été directeur du département d’ingénierie aéronautique à l’institut technologique de l’air Force.

Ayant,  22 ans de carrière dans la Force aérienne (dans l’Air Force), avec plus de 100 missions de combat.

Il a enseigné en mathématiques et anglais dans des universités.

~

Il a indiqué ce qui suit.

‘Je pense que le mieux (si nous voulons être le plus gentil possible) que l’on puisse dire à propos de George W. Bush et toutes les personnes du  gouvernement U.S., qui ont été impliqués dans cette dissimulation massive; vraiment le mieux que l’on puisse dire est qu’ils étaient au courant des attaques imminentes.

Et, il les ont laissées se produire.

Maintenant, certains pourront dire que, c’est vraiment trop en dessous de la réalité, pourtant même ce fait est de la haute trahison et de la conspiration visant à commettre un acte meurtrier.’

‘Pourquoi John Ashcroft et des hauts responsables du Pentagone n’ont pas annulé les plans de vol des compagnies aériennes commerciales dans la matinée du 11 septembre 2001?

S’ils savaient ce qui allait arriver, pourquoi n’ont-ils pas été arrêtés?’

‘Qu’est ce que a fait le Président Bush qui était assis dans une salle de classe pendant une demi-heure après qu’il a dit que le pays était sous attaque?

Pourquoi les Services Secrets ne se sont pas précipités à l’endroit où tout le monde savait où il était, à moins qu’ils savaient qu’il n’était pas un objectif?’

‘Beaucoup de ces éléments d’information, pris ensemble, prouvent que l’histoire officielle, la théorie officielle de la conspiration du 11 septembre est un ramassis d’imbécilités.

Tout cela est impossible …

Il y a un deuxième ensemble de faits concernant des dissimulations …

Considérés ensemble, ces faits prouvent que des hautes personnalités, de notre gouvernement, ne veulent pas que nous sachions ce qui s’est passé et qui est responsable …’

[Vidéo du lieutenant-colonel Robert Bowman: ICI / Autre lien, 2019 ICI / Autres témoignages ICI ou ICI etc.]

Paul Craig Roberts

Un Physicien, titulaire d’un doctorat, Paul Craig Roberts était un secrétaire adjoint aux Finances du gouvernement de Ronald Reagan.

Il est le ‘Père de la Reaganomie’ et un ancien éditorialiste du Wall Street Journal.

Actuel président de l’Institut d’Économie Politique et chercheur à l’Institut Indépendant.

Il était rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal et chercheur principal, à Hoover Institution de l’Université de Stanford.

Il est aussi auteur ou co-auteur de plusieurs livres sur l’économie et la politique, dont le best-seller ‘La tyrannie des bonnes intentions’.

~

Article du 16/08/06:

“Nous savons qu’il est strictement impossible pour tout bâtiment, et encore moins pour les bâtiments à colonnes d’acier, de “s’aplatir” à la vitesse de la chute libre.

Par conséquent, c’est un fait non controversé que l’explication officielle de l’effondrement des bâtiments du WTC est faux …

L’article de Popular Mechanics et le documentaire télévisé sont évidemment faux, puisqu’ils approuvent tous les deux l’explication officielle selon laquelle les bâtiments du WTC se sont “aplatis” à la vitesse de la chute libre, une incohérence scientifique évidente.’

‘Comment la complicité du gouvernement pourrait-elle être gardée secrète?

Elle peut être gardée secrète, car tant d’Américains sont scientifiquement ignorants et émotionnellement faibles.

[Ce que nous savons et ne savons pas sur le 11 septembre, Paul Craig Roberts]

Le destin de l’Amérique fut scellé à partir du moment où le peuple et les mouvements pacifistes ont accepté la théorie de la conspiration du gouvernement [NdT: 19 pirates de l’air qui prennent le contrôle d’avions et les font s’écraser sur le WTC, le Pentagone, et en Pennsylvanie].

Cette théorie fournie par le gouvernement est contredite par de nombreuses preuves.

Pourtant, cet événement majeur, qui a lancé les USA dans d’interminables guerres d’agression et dans l’émergence d’un État policier, est un sujet d’investigation tabou dans les médias.

Il est inutile de se plaindre de la guerre et de l’État policier lorsque l’on accepte les prémices sur lesquelles ils sont basés.

[Par Paul Craig Roberts, paru le 24 mars 2010 sur CounterPunch, Source: La Vérité est tombée en emportant la Liberté avec elle.]

‘C’est le livre le plus important ‘9/11 and American Empire (Vol I) – Intellectuals Speak Out‘ de notre époque.

D’éminents scientifiques et universitaires nationaux et internationaux présentent des preuves massives que le rapport de la Commission sur le 11 septembre est un canular. [..]’

(Roberts a également rapporté, avec des dizaines d’autres personnalités, des camps de prisonniers de facto construits par la FEMA; lesquels peuvent contenir beaucoup plus d’occupants, d’autant qu’il n’y a pas la moindre justification dans les millions allouée à ces constructions.

Bien sûr, ses avertissements ne passent que dans les nouvelles alternatives en ligne.)

Lt. Col. Karen U. Kwiatkowski

PhD, U.S. Air Force (retraitée), Karen U. Kwiatkowski était anciennement affectée aux affaires politiques et militaires au bureau du secrétariat à la Défense.

Elle est membre du personnel de la NSA (National Security Agency), diplômée en Sciences Politiques et professeur dans les universités du Madison et du Maryland.

~

Elle indiquera:

C’est en tant que scientifique que j’ai le plus de problèmes avec la théorie officielle du complot du gouvernement, principalement, parce qu’elle ne satisfait pas aux règles de la probabilité ou de la physique.

Les effondrements des bâtiments du World Trade Center violent clairement les lois de la probabilité et de la physique [..­­].’

‘[..] Je n’ai rien vu d’important au point d’impact – aucun débris de métal ou de cargaison d’avion ne soufflait sur la pelouse devant le bâtiment endommagé alors que de la fumée s’échappait de l’intérieur du Pentagone […].

La façade avait un trou plutôt petit, pas plus de 20 pieds de diamètre.

Bien que cette façade se soit effondrée plus tard, elle est restée debout pendant 30 ou 40 minutes, la ligne de toit restant relativement droite […].

La scène, en bref, n’était pas ce à quoi je m’attendais d’une frappe par un gros avion de ligne. C’était, cependant, exactement ce à quoi on s’attendrait si un missile avait frappé le Pentagone [..].

Plus d’informations sont certainement nécessaires concernant les événements du 11/9 et les événements qui ont conduit à cette terrible journée.

Nous avons trouvé des bases scientifiques solides permettant de remettre en question l’interprétation avancée des événements du 11 septembre 2001 par le bureau du président des États-Unis d’Amérique et ensuite propagée par les principaux médias des nations occidentales.’

[Membre: Jury Scientifique d’enquête sur le Onze-Neuf, Déclaration de l’Association]

Une photo du Pentagone prise avant l’effondrement de la façade.
Jamais vu par 99% de la population.

Major General Albert Stubblebine

Stubblebine était un ancien commandant au sein de l’armée US des services de renseignement et de sécurité (de 1981 et 1984).

Ce major a été directeur des services de recherche dans le domaine de l’électronique et directeur du centre de formation au renseignement de l’armée US. 

Il a été aussi un ancien responsable de l’interprétation d’images pour le renseignement scientifique et technique. (Il a 32 ans de carrière militaire).

~

Vidéo du 7/11/06:

‘Une de mes responsabilités dans l’armée était l’interprétation d’images pour le renseignement scientifique et technologique durant la guerre froide. Je prenais des mesures d’éléments d’équipements Soviétiques à partir de photos. C’était mon boulot. Je regarde le trou dans le Pentagone et je regarde la taille de l’avion supposé avoir heurté le Pentagone. Et je dis: ‘L’avion ne colle pas avec ce trou’. Alors qu’est ce qui a heurté le Pentagone ? Qu’est ce que c’est ? Qu’est ce qui l’a heurté ? Où est ce? Que se passe t’il?

Vidéo (version en anglais): ICI ou ICI

Barbara Honegger

Honegger est une journaliste pour les affaires militaires à l’École Navale Supérieure, au Departement des Sciences avancées de la Défense, Université de technologie et des affaires de sécurité nationale (depuis1995).

Diplômée du programme de maîtrise en prise de décision en matière de sécurité nationale du Naval War College (2001), elle était une ancienne analyste des politiques de la Maison Blanche et assistant spécial de l’assistant du président Ronald Reagan(1981 – 1983).

Suite au tristement célèbre “October Surprise”, elle a démissionné.

Elle est l’auteur de l’exposé préparatoire sur l’Irangate October Surprise (1989) et l’auteur du chapitre “The Pentagon Attack Papers“; lequel est inclus dans The Terror Conspiracy: Deception, 9/11 and the Loss of Liberty par Jim Marrs (2006).

~

Une des leaders politiques de l’Association pour la vérité sur le 11 septembre, elle déclarera:

‘Depuis le début, l’administration Bush a insisté sur le fait que quelque chose comme le scénario des ‘avions comme des armes’ du 11 septembre était ‘impensable’ avant le 11 septembre.

C’est un énorme mensonge.

Le 11 septembre 2001, ils avaient un tout nouveau plan d’intervention d’urgence anti-terroriste en place au Pentagone pour exactement ce scénario, et un “jeu de guerre” anti-terroriste devait commencer exactement sur ce scénario le matin même dans la capitale nationale.

Dans The Terror Conspiracy: Deception, 9/11 and the Loss of Liberty

‘L’armée américaine, et non al-Qaïda, a eu l’accès prolongé des semaines avant le 11 septembre pour poser également des charges de démolition contrôlées dans les superstructures du WTC 1 et du WTC 2, et du WTC 7, lesquelles a détruit les trois bâtiments le 11 septembre. […]

Un avion militaire américain, qui n’était pas piloté par al-Qaïda, a effectué la plongée hautement qualifiée à grande vitesse à 280 degrés vers le Pentagone dont les contrôleurs aériens le 11 septembre étaient sûrs qu’il s’agissait d’un avion militaire alors qu’ils le regardaient sur leurs écrans. Seul un avion militaire, et non un avion civil piloté par al-Qaïda, aurait émis le signal “Friendly” nécessaire pour désactiver les batteries de missiles anti-aériens du Pentagone à l’approche du bâtiment.

Seule l’armée américaine, et non al-Qaïda, avait la capacité de briser toutes ses procédures opérationnelles standard pour paralyser son propre système d’intervention d’urgence.’

[PDF: THE PENTAGON ATTACK PAPERS, Barbara Honegger]

Catherine Austin Fitts

Secrétaire adjointe au logement sous le gouvernement de George H.W. Bush, Catherine Austin Fitts a été aussi directrice générale et membre du conseil d’administration de la banque d’investissement de Wall Street, Dillon, Read & Co. [Profil]

~

Elle déclarera ce qui suit.

Pourquoi les procédures d’opération standard en cas de détournement d’avion de ligne n’ont-elles pas été respectées ce jour-là?

Pourquoi les batteries de missiles et défenses anti-aériennes officiellement déployées autour du Pentagone n’ont-elles pas été activées lors de l’attaque?’

‘Pourquoi les Services secrets ont-ils autorisé M. Bush à poursuivre sa visite de l’école primaire, sans manifestement se préoccuper de sa sécurité ni de celle des écoliers? 

Comment se fait-il qu’absolument personne n’a été licencié, sanctionné ou condamné pour l’incompétence flagrante qui a été constatée ce jour-là? 

Pourquoi les autorités aux États-Unis et à l’étranger n’ont-elles pas publié les résultats des multiples enquêtes relatives aux transactions financières qui suggéraient une connaissance préalable de détails spécifiques sur les attaques du 11 septembre, ayant engendré des dizaines de millions de dollars de bénéfices re-traçables?

‘Quelque chose s’élève des cendres du 11 septembre: le spectre des questions qui hanteront notre pays jusqu’à ce qu’on y réponde.

Et, “un total de 66 % des résidents de la ville de New York interrogés s’accordait sur le fait que l’enquête sur le 11 septembre doit être rouverte par le Congrès (…)”

(Fitts a également travaillé pour découvrir le problème de la pédophilie généralisée dans les cercles de direction, le trafic de drogue de la part d’éléments criminels au sein du gouvernement américain, l’attaque du 11 septembre et un certain nombre d’autres problèmes.)

Morgan Reynolds

Économiste en Chef du ministère du travail sous George W. Bush, de 2001 à 2002, Morgan Reynolds est un ancien directeur du Criminal Justice Center au National Center for Policy Analysis.

Il est un professeur émérite, d’économie à l’Université A&M, du Texas et auteur collaborateur du livre 9/11 et American Empire (Vol I) – Intellectuals Speak Out (2006).

~

Il déclarera:

‘Dans les faits: Les autorités se sont abstenues de répondre aux procédures opératoires standards pour les détournements d’avions pendant les 80 minutes les plus cruciales.’

‘Dans les faits, les effondrements des tours du World Trade Center et du bâtiment du WTC 7 n’ont pas pu être causés par les deux crashs d’avions de ligne et les incendies de kérosène qui ont suivi, laissant la démolition (explosions contrôlées) comme la meilleure explication.

De plus, les responsables gouvernementaux ont empêché un examen médico-légal des débris, en particulier l’acier, suggérant une dissimulation.

Seule la démolition professionnelle semble expliquer l’éventail complet des faits associés aux effondrements du WTC 1 (tour nord), du WTC 2 (tour sud) et de l’effondrement très méconnu du bâtiment 7 du WTC de 47 étages à 17h21 en ce jour fatidique.

~

Des centaines de personnes, occupant des postes de direction dans le gouvernement Américain, avec de bonnes connaissances en sécurité nationale ont témoigné sur les faits qui se sont produits le 11 septembre 2001.

(comme ceux vus en l’espèce). 

Plus de 130 hauts responsables militaires, des services de renseignement, des forces de l’ordre et du gouvernement ont rejeté sommairement la version ‘officielle’ du 11 septembre et soupçonnent ou pensent qu’il y a eu un ‘inside job’. (Un coup monté de l’intérieur)

Suite: Ingénieurs, Architectes, Experts de l’aviation et démolisseurs

Dans ce dernier document remettant en cause le rapport du 11 septembre 2001, certains d’entre eux, par la suite ont soulevé des questions sur leur fiabilité, comme Alex Jones ou Robert David Steele.

En effet, plus tard on peut constater, par exemple que Steele, un ancien officier de la CIA, donne aux ‘théoriciens du complot‘ ou chercheurs de vérités un peu de vérité, puis nourrit la désinformation.

Traduction ou résumés extrait de
WOLVES IN SHEEP’S CLOTHING

Références supplémentaires: voir les liens mis dans l’article.

Sommaire

Autres

Une commission pour couvrir le psyop du 11 septembre 2001?

11 septembre 2001: N’OUBLIEZ JAMAIS …


[Article de 2010. Mises à jour 2022]
Nous sommes en 2022 et la vérité n’a pas été encore donnée. Imaginez de quoi ils sont capables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.