Partie 11

[Ou vidéo sur dailymotion: Le symbole satanique phallique … De Babylone … / Vidéo sur Viddler: ICI (Vidéo et compte introuvable le 13 / 01 / 2020]

“Obélisques”

Le Monument de Washington et tous les autres ‘obélisques’ dans le monde sont un hommage direct à Satan, un symbole satanique phallique.

Il n’y a absolument aucun doute à ce sujet.

Mais qui sait ou a remarqué cette fourbie?  

L’Ordre maçonnique semble avoir un intérêt actif dans les obélisques.

Un livre publié par les francs-maçons intitulé ‘Obélisques’ fournit des informations détaillées sur les origines babyloniennes de la maçonnerie et sur de nombreux anciens obélisques dans le monde entier.

Deux d’entre elles ont été supprimées de l’Égypte quelques années avant l’achèvement du Monument de Washington.

Depuis, un a été placé à Londres en 1878 et l’autre à New York en 1880.   

Une obélisque placée à l’entrée d’un temple païen n’était, apparemment, pas une pratique rare à l’époque.

“Deux obélisques en granit rose ornaient l’entrée au Temple de Louxor, l’un d’entre eux, de 2,03 m de haut existe toujours, celui de 22,83 m ayant été cédé en 1836 par Mohammed Ali Pasha au roi Louis-Phillipe de France.

Il se trouve aujourd’hui à la Place de la Concorde à Paris.”
Obélisque Place de la Concorde à Paris

Par exemple, un tenait à l’entrée du temple et l’autre était en face du temple d’Hathor, la ‘demeure d’Horus’ (Tammuz ).   

L’adoration du Soleil a commencé à Babylone sous Nimrod.

Et, l’objet d’adoration représentant le soleil était un obélisque.

Il symbolise le pénis de Nimrod.

Parmi les peuples anciens, non seulement les statues des dieux et déesses étaient faits à formes humaines, mais d’autres objets avaient de telles significations cachées ou mystiques, comme les obélisques.

Ils faisaient partie de cultes païens.

[Source: ici]

Selon le mythe

Nimrod est tué par Sem, fils de Noé, à cause de sa grande méchanceté et l’envie de se faire dieu.

Son épouse Beltis (également, connu sous le nom de Sémiramis) a proclamé que Nimrod est monté au ciel; et, qu’il est maintenant le dieu du soleil.

Nimrod, devint donc le dieu soleil babylonien, puis elle s’imprégna avec les rayons du soleil et elle donna une ‘immaculée’ naissance à Tammouz [ou Tammuz]. 

En outre, l’histoire de Sémiramis et Tammuz est un exemple flagrant et représentatif de dirigeants terrestres voulant s’élever et usurper un statut divin.

D’après les récits bibliques

Noé engendra Ham – Ham engendra Cush et Cush engendra Nimrod.

Cush a fondé le royaume de Babylone et a pris une femme nommée Sémiramis. 

Aussi, Cush engendra Nimrod avec Sémiramis.

Après la mort de son père, Nimrod a épousé sa propre mère Sémiramis; et, il est devenu un ‘puissant’ roi.

Nimrod est devenu un homme-dieu pour le peuple; et Sémiramis, sa femme et sa mère, devint la puissante reine de l’antique Babylone.

Finalement, Nimrod est tué, et son corps fut coupé en morceaux et envoyé dans différentes parties du royaume.

Sémiramis a recueilli toutes les pièces du corps, sauf une partie; elle n’a pas été trouvée, lequel est son pénis.

Semiramis a fait valoir que Nimrod ne pouvait pas revenir à la vie sans elle.

Et, elle a dit aux Babyloniens que Nimrod est monté au soleil et qu’il doit être appelé ‘Baal’, le dieu du soleil. 

Nimrod …

Dans sa forme divinisée, Nimrod le dieu du Soleil est connu sous le nom de Baal.

Sémiramis, comme divinité féminine, serait appelée Baalti.

Puis, le pénis (/ Phallus) de Nimrod a été remplacé par du bois; et, il a été utilisé dans les rituels sexuels pour la (Sémiramis) consacrée.

Il a été usé sûrement par Sémiramis, elle-même et ses prêtresses perverses.

De ce fait, il est le premier Sex-Toy (/ Dildo) au monde.  

La reine Sémiramis a aussi proclamé que Baal serait présent sur Terre sous la forme d’une flamme, comme une bougie ou une lampe, quand elles sont utilisées lors du culte.

L’histoire babylonienne de Nimrod et Sémiramis est fondamentalement identique à l’histoire d’Osiris et Isis de l’Égypte; où, Isis reconstruit le corps d’Osiris, puis a eu un fils de lui, nommé Horus.

Le second fils, Tammuz (produit de l’inceste avec son fils mort Nimrod), était la ‘réincarnation’ de Nimrod.

Même si Sémiramis prétendait avoir donner naissance à un sauveur, l’adoration s’est portée sur elle pas le fils.

Elle était vénérée comme la mère des dieux. 

Tammuz, le fils de Sémiramis et Nimrod et le ‘dieu’ du soleil, est né le solstice d’hiver.

Le solstice d’hiver est inscrit le 25 décembre sur le calendrier païen antique.

Cette journée est célébrée comme la journée de Nimrod; lequel, renaît en tant que Tammuz.

C’est aussi une date commune entre les religions païennes.

L’obélisque solaire-phallique a été créé pour symboliser et glorifier la sexualité obscène dans les temples à mystères, cultuels; et, ils sont devenus des symboles partout sur la planète.

Ils sont vus par tout le monde mais incomprises dans leur sens et au regard de l’histoire.

Après plusieurs siècles, Tammuz a fusionné avec Mithra; lequel est devenu le médiateur divin du Seigneur de la lumière, de la vérité, de l’intégrité, et le dieu des contrats et des serments solennels.

Ces serments ont été scellés par des poignées de main solennelle.

De plus, il supposait être le fléau des menteurs et des Pactes disjoncteurs.

Ce culte mystique d’adoration du soleil de Mithra était la seule religion secrète du sexe masculin.

Tandis que Ishter, la Reine du Ciel et la déesse de la lune, est devenue une religion parallèle secrète et cultuelle pour les femmes.

D’après l’encyclopédie de la Franc-maçonnerie

La légende de l’artisanat des anciennes constitutions se réfèrent à Nimrod comme l’un des fondateurs de la Franc-Maçonnerie. 

Ainsi, dans le MS York., N ° 1, nous lisons:

‘Lors de la fabrication de notre Tour de Babel, il y avait une première maçonnerie très estimée par le Roi de Babylone appelé Nimrod; lequel était lui-même franc-maçon et il était très aimé des maçons. ”

Toutefois, il ne figure pas dans les rituels actuels.

[Source: ICI]

Comment est-il possible que les coutumes des nations anciennes païennes sont reprises dans les nations chrétiennes de la civilisation moderne occidentale?

[Exemple de question qui peut être posée.]

Obélisques à Karnak [Égypte]
Fontaine des Quatre Dauphins, Aix-en-Provence, France.
The Wellington, Phoenix Park, Dublin
Washington, D.C., US
Obélisque, Moscou, Russia
Obélisque, La Plaza de Mayo à Buenos Aires, Argentine. Rappelle le 25 Mai 1810, le premier Gouvernement indépendant
D’autres obélisques: ICI (en anglais) et ICI (en français)

Des livres de la franc-maçonnerie, de la théosophie et d’autres dogmes issus de religions mystiques précisent qu’il n’est pas prévu que les ‘non-initiés’ ou les degrés des bas ordres puissent comprendre les symboles occultes.

Mais il est important qu’ils vénèrent des ignorances et même les adorent.

Thèse évolutionniste et la foi chrétienne

En 1859, Charles Darwin publie ‘l’Origine des espèces’, une thèse évolutionniste qui a brisé la foi chrétienne d’un grand nombre de personnes.

[Note: finit par semer le doute dans l’esprit des croyants chrétiens, par tant d’infiltrations, de modifications, de réformes au gré des intérêts pour chaque époque —» Shisme, divisions sectaires, … discrédit de la religion – absence de majorité dans le bon sens de la Foi. Des actions subversives ont été faites avant la thèse évolutionniste.]

Privés de l’assurance de l’immortalité, après un si grand assaut sur les révélations bibliques, cela engendra des masses de gens sans espoirs ‘mendiant pour une révélation qui a été démontrée ‘scientifiquement’.’

Ce qui a produit un vol généralisé de la raison et un renouveau des traditions occultes qui ont été discrédités durant les siècles des Lumières.

James Webb décrit le 19 e siècle, comme une relance de l’occulte comme […], ‘un retour aux formes sauvages de la croyance archaïques et parmi l’intelligentsia une concentration sinistre sur les superstitions qui étaient pensées enterrées.’ 

Crise de la foi et Système New Age …

Au cours de cette crise de la foi, les écrits ésotériques de Madame Helena Blavatsky Petrova et surtout ses deux principaux ouvrages, La Doctrine Secrète et Isis dévoilée, ont ravivé de l’intérêt pour les anciens écrits mystiques babyloniens.

Ce qui a jeté les bases en la croyance du système New Age.

Selon Mme. Blavatsky, toutes les religions mystiques de Babylone proviennent d’une source, laquelle est l’Égypte.

Isis est la déesse de la fertilité égyptienne, la Vierge-Mère, la nature personnifiée, la femme réflexion d’Osiris; et, dans la doctrine de la Kabbalah juive, c’est la femme vêtue du soleil et de douze étoiles.

Madame Blavatsky ajoute que le dévoilement d’Isis sera la révélation de ses mystères à la fin de l’âge.

L’introduction à Isis Dévoilée explique la quête de Dieu de Madame Blavatsky.

Et à la fin de son livre, nous pouvons lire ce qui suit:

‘C’est lorsque nous étions le plus anxieux de résoudre ces problèmes difficiles, que nous nous trouvâmes en rapport avec certains hommes, doués de pouvoirs si mystérieux et de connaissances si profondes, que nous pouvons véritablement leur donner le titre de Sages de l’Orient […]

Pour la première fois nous reçûmes l’assurance que la philosophie Orientale n’admettait point d’autre foi qu’une foi absolue et immuable dans la toute-puissance du soi immortel de l’homme.

On nous apprit que cette toute-puissance vient de la parenté de l’esprit de l’homme et l’Âme Universelle-Dieu! […]

Notre ouvrage est donc un plaidoyer pour la reconnaissance de la philosophie Hermétique, la Religion-Sagesse, autrefois universelle, comme la seule clé possible de l’Absolu en science et en théologie.’ 

Les livres hermétiques de ceux de Madame Blavatsky sont en fait les écrits panthéistes d’Hermès Trismégiste, le ‘trois fois grand Hermès’; lequel est le plus grand et le plus mystérieux des dieux égyptiens appelé Thoth.

Dans sa représentation comme un serpent, Hermes Thoth est la créatrice Sagesse divine.

Les extraits suivants ‘d’Isis Dévoilée’ explique le rôle important des obélisques comme références des mystères antiques:

Les clés des miracles bibliques de l’antiquité et des phénomènes des temps modernes, les problèmes de psychologie, de physiologie, et les nombreux “chaînons manquants” qui ont si fort embarrassé les savants de notre époque, se trouvent tous dans les mains des confréries secrètes.

Ce mystère sera révélé quelque jour … Les réponses sont là.

On les trouve sur les parois de granit usées par le temps dans les temples souterrains, sur les sphinx, les pylônes et les obélisques.

Elles y sont depuis des siècles sans nombre, et ni la rude action du temps ni celle plus rude encore des mains chrétiennes n’ont réussi à en oblitérer les témoignages […].

Et, voilà pourquoi ces monuments demeurent comme des sentinelles muettes, oubliées sur le seuil de ce monde invisible, dont les portes ne s’ouvrent que pour quelques rares élus […]. Ils ne dévoileront leur énigme qu’aux mandataires de ceux auxquels ils ont confié les MYSTÈRES.

Les lèvres glacées de Memnon, jadis si éloquentes, et celles des sphinx orgueilleux gardent jalousement leurs secrets.

Qui saura les faire parler?

Lequel parmi nos pygmées matérialistes modernes, et nos Sadducéens incrédules, osera soulever le VOILE D’ISIS?

Ceux qui ont osé lever le voile d’Isis ont trouvé le dieu du soleil au pilier, dont ils adorent être le “trois fois grand” serpent, Hermès le Trismégiste:

Il fut un temps où l’Asie, l’Europe, l’Afrique et l’Amérique étaient couvertes de temples consacrés au [300] soleil et au dragon.

Les prêtres prenaient les noms de leurs divinités, et c’est ainsi que la tradition de ces dernières formait un vaste réseau partout autour du globe: [….]

Or, où est-elle cette source?

Kircher croit que …. la forme des monuments coniques et des obélisques, doit remonter à l’Hermès Trismégiste Égyptien. […]

Mais on sait …, que ce prince et, selon d’autres, son père Bel ou Baal reçut, comme le Nin des Tzendales, les hommages de ses sujets sous la forme d’un serpent.

The Encyclopedia of Religion identifie directement le dieu grec Hermès, qui est dérivé du dieu égyptien Hermès Trismégiste, avec le culte phallique et l’obélisque.

[SYMBOLISME DE L’OBELISQUE]

Nous découvrons également dans cet ouvrage complet que Hermes a été adoré sous l’image d’un pilier de pierre quadrangulaire.

“Le symbolisme phallique de la religion grecque antique est la plus étendue.

La représentation de Hermes offre un parfait exemple … à Cyllène.

Hermès était vénéré par les Phales de leur nom – provenant de Phallos – et à l’image d’une pierre phallique.

Plus généralement, cependant, son image phallique était un Hermès.

A l’origine un tas de pierre – peut-être surmontée par de larges pierres verticales – servant de point de repère dans les campagnes sans les routes; le Hermes développé en un pilier de pierre quadrangulaire surmonté d’une tête d’Hermès et présentant à sa face un phallus.”

Dans un accord avec Ralph Woodrow et H.P. Blavatsky, Jim Shaw localise l’origine du symbolisme phallique dans l’ancien culte égyptien du soleil. 

‘Depuis que la véritable signification des symboles maçonniques (et donc, le vrai sens de la Maçonnerie elle-même) doit être connu que par les adeptes du Prince de la Maçonnerie, nous devons entendre ce qu’ils disent à leur sujet.

Ils (Albert Pike, Albert Mackey, JD Buck, Daniel Sickles et autres) enseignent que la Maçonnerie est une reprise des mystères antiques (les religions mystiques de Babylone, l’Égypte, la Perse, Rome et la Grèce).’

‘Ces religions antiques ont deux significations, ou des interprétations.

L’un était le sens évident (exotérique), connu pour les non-initiés, masses ignorantes, l’autre (ésotériques) le sens était le vrai sens, tout à fait différent; qui est connu seulement par un petit groupe d’élite, initié à leurs secrets et de rituels secrets cultuels.

Ces religions mystiques ont été sous formes de culte à la nature, plus précisément et le plus souvent celui du culte du Soleil en tant que source et dispensateur de vie à la terre.

Depuis l’Antiquité, ce culte du Soleil (et de la Lune, les étoiles et de la nature en général) a été sexuel en dehors de son fonctionnement et des rituels.

Depuis les rayons du soleil, pénètrent la terre et amènent de la nouvelle, ont été au centre du culte, le phallus, le mâle “principe générateur”, a été adoré et les rituels ont atteint leurs apogées avec l’union sexuelle dans les religions des mystères d’Isis et d’Osiris, Tammuz, Baal, etc.

En résumé, donc, puisque les anciens mystères (en particulier ceux de l’Égypte) sont en fait la vieille Religion de la franc-maçonnerie, laquelle est une reprise.’

Les symboles de la maçonnerie doivent s’attendre à être phalliques dans leurs sens véritables.’

Ceci, en réalité, est le cas.

Un traitement approfondi de cette désagréable réalité dépasse le cadre de ce bref résumé.

Mais, quelques exemples, avec des références d’autorités maçonniques, suffiront à illustrer ce fait étonnant.

[Source dans le paragraphe MASONIC SYMBOLISM, ICI et A SACRED ASSEMBLY OF MEN]

Et, en passant, n’est-ce pas intéressant que ce même obélisque satanique et le design de ‘Oeil qui voit tout’ peuvent aussi se retrouver sur les lieux du Vatican?

La Rotonde Washington

L’édifice du Capitole, la Rotonde a été ingénieusement conçu de manière à créer une sorte d’illusion d’optique de ‘Oeil qui voit tout’, avec effet de “paupière” (se voit mieux sur certains angles).

Cherchons nous à une plus-voûte influence satanique (qui a duré des siècles), a transcendé des cultures, des gouvernements et des religions?   

(L’auteur pose la question suivante aux étudiants de la Bible)

De la même manière que l’évangélisme, les francs-maçons, le gouvernement des États-Unis, Hollywood et les milieux universitaires, l’Église catholique a aussi un noyau caché d’occultistes.

Et, elle a un vaste historique lié à l’occultisme, lequel retourne au chemin de l’Antiquité.

Mais c’est un autre chapitre.

Le Vatican “L’obélisque” et la Rotonde dans le fond.
La Rotonde vue de l’intérieur

Suite: Des symboles occultes en politique?

Sommaire

Traduction ou résumés d’un extrait de WOLVES IN SHEEP’S CLOTHING

Informations et références ajoutées – liens dans l’article.

4 Comments

  1. avatar
    Helene Fondamentaliste Biblique :-) says:

    """"…….
    3 Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.
    4 Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution.
    5 Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre.
    6 Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement.
    7 Et l'ange me dit: Pourquoi t'étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes……."""
    Revelation 17 (Apocalypse)
    ————-
    Pourquoi croyez vous que la Papauté
    a interdit la lecture de la Bible, pendant des siécles,l'a brulée (avec ceux qui la lisait), a massacée des millions de gens (majoritairement Chretiens : Vaudois, Huguenots….tous antipapiste) … plus toutes les autres horreurs qu'elle a commise
    et continue a commettre ?

  2. avatar
    Theos Philtator says:

    Honnêtement c’est beau

  3. avatar
    Dieu est mon guide says:

    Après lecture attentive de votre article, j’en arrive à la conclusion que des entités extraterrestres adoratrices de Satan ont fait construire ces monuments (en même temps que les pyramides) afin de corrompre l’humanité qui n’avait pas encore connue l’arrivée du prophète. Je pense que ces entités se sont basées sur le modèle de sextoys qu’elles mêmes employaient. (peut être même étaient-ce les sextoys même). Les obélisques ont ensuite été reprises par ces entités et leurs adorateurs humains au cours des époques plus récentes pour guider l’humanité vers le mal.

    1. avatar
      Hidden Luciferians says:

      @Dieu est mon guide – Peut-être qu’il faut juste regarder autrement – Déterminer sa position à l’aide de triangles n’a rien de nouveau. Cela remonte au 6ème siècle: “Au 6ème siècle avant JC, le philosophe grec Thales est enregistré comme utilisant des triangles pour estimer la hauteur des pyramides en mesurant la longueur de leurs ombres et celle des siennes au même moment, et en comparant les rapports à sa hauteur (théorème d’interception); et pour avoir estimé les distances aux navires en mer vues depuis une falaise, en mesurant la distance horizontale parcourue par la ligne de visée pour une chute connue, et en augmentant jusqu’à la hauteur de la falaise entière. De telles techniques auraient été familières aux anciens Égyptiens.” Ils avaient de bonnes notions en mathématiques? De leur temps ils n’appelaient pas cela mathématique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.