Tout d’abord, je vais vous racontez une histoire.

Vous savez quand on est né [et vit] dans un pays qui se dit représenter le respect des droits humains, la liberté, l’égalité et la fraternité, on a du mal à penser qu’il faut tuer des gens, surtout s’il n’y a pas de légitime défense.

Et, il vaut mieux être sûre que les personnes visées soient réellement coupables.

Léser des personnes innocentes ou annuler leurs droits à la présomption d’innocence peut-être lourd de conséquences.

Au lycée, je voulais apprendre [ou approfondir] quelques langues.

Et, j’étais intriguée par une d’entre elles, l’arabe [j’en avais eu des notions auparavant].

Puis, il y a eu le 11 septembre 2001.

Et, j’ai vu combien les gens peuvent oublier ce que veut dire la présomption d’innocence.

Et, combien ils peuvent être facilement manipulables.

Ils n’avaient plus besoin de vérifier ou chercher.

Les médias et des politiques en place leur ont donné un bouc émissaire sur qui se défouler.

Ils ont cédé à la peur; et, elle les a rongés de l’intérieur.

Alors, je peux vous confirmer un fait réel.

C’est qu’un musulman bien éduqué, ayant des connaissances dans les préceptes qui fondent sa foi, sait ce que veut dire la présomption d’innocence.

À ma première année de fac, c’est la langue arabe que j’ai choisi à perfectionner.

Et, je voulais toujours en savoir plus.

L’ennemi n’était pas celui qu’on nous avez servis.

Et, cette erreur le monde va la payer cher.

Il n’est pas besoin que vous y croyez ou non car le processus de l’injustice avait déjà commencé.

Et, les musulmans ne sont et ne seront pas les seules victimes de cette machination.

(Pour les irakiens ..)

[Une étude d’un point de vu des écrits en Islam.]

Des hadiths en Islam indiquent que le groupe wahhabite causera beaucoup de fitna (d’afflictions, dissensions, etc.)

Vraisemblablement, même en Islam les wahhabites ne sont pas qualifiés de personnes bienfaisantes.

Voici quelques-uns de ces hadiths énumérés les un derrière les autres.

Ils vont nous permettre de comprendre la suite [enfin sauf les endoctrinés wahhabites, les drogués aux médias de propagande et ceux de mauvaise foi].

[SAWS – Ces lettres représentent les mots arabes s allallahu a layhi w a s alaam”,

qui est une abréviation utilisée, par les musulmans, qui signifie que ‘les prières et la paix de Dieu soient avec lui’]

Il est rapporté dans Mishkat de Abu Saïd Khoudri (RA) que:

Une fois nous étions en présence et en compagnie du Saint Prophète (saws).

Il distribuait le butin lorsque la personne nommée Zul-Khawaisara, qui était de la tribu des Banu Tamim (proéminente tribu du Najd), s’est adressée au Saint Prophète (saws):

“Oh Mohammad soit juste!

Le Prophète (saws) répliqua:

“Quel dommage que tu sois dans le doute.

Si je suis injuste alors qui sera juste, vous êtes un perdant et un échec.

L’attitude de Zul-Khawaisara exaspéra Omar (ra) et il demanda au Prophète (saws) la permission de tuer Zul-Khawaisara.

Le Prophète (saws) dit:

“Laisse le, sa mort ne servirait à rien car il n’est pas seul, ils sont nombreux comme lui.

Et, si vous deviez comparer vos prières et vos jeunes aux leurs, vous vous sentiriez honteux.

Ce sont les gens qui récitent le Coran mais il n’ira pas au-delà de leur gorge, avec toutes ces vertus apparentes, ils quitteront le giron du Deen (religion), tout comme la flèche quitte l’arc.”

[Miskhat Shareef, pp/535]

Abu Sa’id:

Ali (ra) avait envoyé au prophète (saws) une petite parcelle d’or que celui-ci avait partagée entre les quatre personnes suivantes : al-Aqra’ ben habis al-Hanadaly, Uyayna ben badr al-Fazary, Zayd at-Ta’y (Taï), et Alqama ben Ulatha.

Ce partage mis en colère les quraychs et les ansars; ils dirent:

«Il donne aux chefs du Najd et nous, il nous laisse à coté.»

Mais le prophète (saws) a dit:

«J’ai agi ainsi pour gagner uniquement leur cœur».

Alors s’avança un homme (Zul-Khuwaisara) aux yeux perdus au fond de leur orbite, aux joues bombées, au front protubérant, à la barbe longue mais aux cheveux rasés :

«crains Dieu, ô Mohammad !» s’écria t-il.

«Qui obéirait à Dieu si je désobéissais? Lui répondit-il.

Dieu me fait confiance quand il s’agit des hommes de toute la terre et vous, vous n’auriez pas confiance en moi !».

Un homme, je crois khalid ibn al-walid, demanda l’autorisation de tuer cette homme, mais le prophète (saws) refusa.

Et, lorsque l’homme fut parti, il dit :

«De la descendance de cela (de Banu Tamim du Najd), sortira un peuple de gens dont la récitation du coran ne dépassera pas la limite de leur gorge, qui sortiront de la religion comme sort une flèche d’un gibier, qui tueront les gens de l’Islam et laisseront les adorateurs des idoles.

Si je vivais jusqu’à leur époque, je les ferais périr comme avait péri les ‘Aad.»

[Sahih Bukhari, chapitre: prophètes, n° 3344, ou autres versions Sahih Bukhari , 9:527 et 8:184]

al-Bukhari Book of Oneness of Allah #527
Sahih al-Bukhari Vol. 9, Book 93, Hadith 527
Sahih al-Bukhari Vol. 9, Book of Oneness of Allah, Hadith 527
al-Bukhari Book of Good Manners #184
al-Bukhari 6163
Sahih al-Bukhari Vol. 8, Book 73, Hadith 184
Sahih al-Bukhari Vol. 8, Book of Good Manners, Hadith 184

Le Hadith ci-dessus a aussi été rapporté ainsi:

Une personne au regard sévère, à la longue barbe et à la tête rasée vint au Prophète (saws) et déclara:

“Oh Mohammad! craint Dieu!”

Le Prophète (saws) répondit:

“Si je désobéis à Dieu, qui d’autre lui obéira?

Je suis obéissant envers Dieu à tout moment, je ne désobéis jamais.

Dieu m’a envoyé avec le nom de “al Amine” (celui qui est honnête envers le monde entier), ne m’acceptes tu pas comme un homme honnête?”

Un compagnon se mis en colère et demanda la permission de chasser cette personne de la présence du Saint Prophète (saws).

Le Prophète (saws) l’en empêcha.

Après que l’homme fut parti, le Saint Prophète (saws) dit:

“De sa descendance viendra un groupe de gens, qui récitera le Coran mais il ne sera pas descendre en dessous de leur gorge. Ils vont quitter le Deen (religion) Comme une flèche Quitte l’arc. Ils tueront les musulmans mais épargneront les idolâtres. Si je devais me confronter à ces gens je devrais les abattre tout comme le peuple de ‘Aad fut détruit.”

(Miskhat Sharif, page 535)

Rapporté par Abou Sa’id:

Bien que le Prophète était en train de distribuer (quelque chose), ‘Abdullah bin Zul-Khawaisara At-Tamimi est venu et a dit:

“Soyez juste, O Apôtre d’Allah!”

Le Prophète a dit:

“Malheur à vous! Qui serait juste si je ne l’étais pas? “

Omar Ben Al-Khattab a dit:

“Permettez moi de couper son cou!”

Le Prophète a dit:

“Laissez le, car il est des compagnons, et si vous comparez vos prières avec leurs prières et votre jeûne à la leur, vous mépriseriez vos prières et le jeûne, en comparaison à la leur.

Pourtant, ils vont sortir de la religion comme une flèche d’un arc à travers le corps du jeu dans ce cas, si le ‘Qudhadh’ de la flèche est examiné, rien ne sera trouvé sur elle, et lorsque sa ‘Nasl’ est examiné, rien ne sera trouvée sur elle; puis son ‘Nadiyi’ est examiné, rien ne sera trouvé sur elle.

La flèche a été trop rapide pour être souillée par du fumier et du sang.

Le signe par lequel ces personnes seront reconnues sera un homme dont une main (ou poitrine) sera comme la poitrine d’une femme (ou comme un morceau de chair en mouvement).

Ces gens vont apparaître quand il y aura des divergences entre les personnes (les musulmans).

Abu Sa’id ajouta:

‘Je témoigne que je l’ai entendu du Prophète et également témoigne que ‘Ali (ra) a tué ces gens là pendant que j’étais avec lui.

L’homme dont la description a été donnée au Prophète fut amené à ‘Ali [le beau-fils du prophète].

Les versets [du coran] suivants ont été révélés en rapport avec cette même personne précitée; laquelle est Abdullah bin Zul-Khawaisara At-Tamimi.

‘Et parmi eux sont des hommes qui vous accusent (O Muhammad) dans l’affaire (la distribution) des aumônes.’ (9.58)

Zul-Khawaisara appartenait à la tribu de Tamim comme Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab.

Le Prophète a prédit que le groupe wahhabite qui causera beaucoup afflictions [fitna] seront les descendants de cette tribu et de la région du Najd.

Réferences
al-Bukhari Book of Dealing with Apostates #67
al-Bukhari 6933
Sahih al-Bukhari Vol. 9, Book 84, Hadith 67
Sahih al-Bukhari Vol. 9, Book of Dealing with Apostates (Traiter avec des Apostats), Hadith 67

Ali (ra) a dit une fois:

“Je jure par Dieu qu’il m’est plus simple de tomber du ciel à la terre, que de prononcer une fausse parole sur le Saint Prophète (saws).

C’est une chose très difficile et même impossible pour moi.”

Ali (ra) a alors dit ce qui suit:

“J’ai entendu le Saint Prophète (saws) dire que lorsque le Jour de la Résurrection approchera, apparaîtra un groupe de jeunes mentalement faibles et ayant peu de compréhension.

A première vue ils diront de bonnes paroles, mais leur paroles n’iront pas au-delà de leur gorge et ils quitteront la vraie religion.

Où que vous les trouviez vous devriez les combattre .”

ou aussi dit ainsi:

Rapporté de ‘Ali:

Chaque fois que je vous dis un récit de l’Apôtre d’Allah, par Allah, je préfère tomber du ciel que lui attribuer une fausse déclaration , mais si je vous dis quelque chose entre vous et moi (pas un Hadith) alors c’était vraiment un tour (à savoir, je peux dire des choses pour tromper mon ennemi).

Pas de doute, j’ai entendu l’Apôtre d’Allah en disant:

«Dans les derniers jours, il y aura des jeunes gens insensés qui diront les meilleurs mots, mais leur foi n’ira pas au delà de leur gorge (ils n’auront aucune foi) et sortira de (quitter) leur religion comme une flèche sort du jeu.

Alors, où que vous les trouviez, tuez-les, car ceux qui les tuent auront une récompense au Jour de la Résurrection.»

Bukhari Sharif, Traiter avec des Apostats, livre 9, Volume 84, N° 64


Notes

Si le prophète de l’Islam a incité à tuer, à combattre ou lutter contre ces personnes, c’est certainement qu’ils vont poser un certains nombres de gros problèmes.

Car au vu de l’Islam la seule violence possible est celle de la légitime défense en cas d’attaque direct ou de ses proches.

Si non le prophète aurait commencé de son temps à les tuer.

Et, le Coran le précise explicitement:

Sourate 2-verset 190:

“Combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas.

Certes.

Dieu’ n’aime pas les transgresseurs!

La légitime défense est un droit, et cela dans toutes les les sociétés qui ont aboli l’esclavage.

Le wahhabisme-salafisme est un dogme de manipulation d’esprits pour inciter à la haine, aux crimes et aux meurtres envers tout ceux qui seraient contraires à leur idéologie sectaire.

C’est certainement, pourquoi le messager de l’Islam fait une mise en garde contre ces personnes.

En outre, selon les hadiths précèdent:

Ces tueurs de musulmans seront de la région de Najd, descendants de la tribu de Banu Tamim et ils récitent le coran, mais n’ira pas en dessous de leur gorge.

Cela signifie qu’ils seront des gens qui seront là pour épater la galerie, faire du spectacle (tout sur l’apparence et rien dans le fond) dans leur ibadah (adoration).

Et, ils considéreront les musulmans comme des êtres inférieurs à eux.

Si on fait une simple analyse de l’histoire, vous verrez qu’il n’y avait qu’un seul homme qui intègre sans aucun doute toutes ces caractéristiques.

Cet homme était Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab le Najdi de la tribu Tamim.

Il est né dans le village de Uyayna près de la ville de Huraimila dans le désert du Najd.

Si quelqu’un veut voir comment cet homme a tué des musulmans, a pris leurs biens et fait une nouvelle secte appelée WAHHABISME ()”, il faut lire sur:

– Le massacre et le pillage des musulmans de Taëf, Madina, et bien d’autres.

Et, les héritiers de ce dogme continuent encore à tuer.

En outre, Zul-Khuwaisara [cité dans les hadiths], l’homme qui a montré un énorme manque de respect au Prophète était de la tribu de Banu Tamim.

Le Prophète (saws) avait prédit que le groupe wahhabite qui causera beaucoup de fitna sera les héritiers de ces précédents fouteurs de troubles (de Zul-Khuwaisara).

Le savant Dahlaan, le célèbre Shaikh al-Islam, Mufti de La Mecque et historien islamique célèbre écrit que:

Zul Khuwaisra, l’homme qui manquait de respect envers le Prophète (saws) était de la tribu des Bani Tamim et Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab était de la descendance de Bani Tamim.”

(Addarus Sunniah, p. 51).

Mais les pro-najdis font croire que ces hadiths visent uniquement les Khawarij

[Khawarij / Kharijites -“dissidents, fanatiques, blasphématoires, révoltés hérétiques” lire ici sur cette tendance.]

Ces hadiths ne correspondent certainement pas à la seule condition d’être un Al-Khawarij parce qu’ils n’étaient pas les héritiers de la tribu de Tamim.

Les wahhabites et leurs groupes aux vues semblables désorientent les musulmans innocents en disant que ces hadiths se réfèrent aux Kharijites; sachant que l’hérésie kharijite était fondamentalement Najdie dans ses racines. 

La vérité est que ces hadiths ne correspondent certainement pas aux Kharijites parce qu’ils ne venaient pas exclusivement du Najd; et, ils ne sont pas les (futurs) descendants de la tribu des Banu Tamim.

Imam Shah Abdul Haq le grand Muhaddis de Delhi écrit:

“Al-Khawarij ne sont pas les descendants de Zul-Khuwaisara.

Mais, Les wahhabites sont tirés de ses descendants (de Zul-Khuwaisara).”

(Ashatul Lamaat, Commentaire sur Mishkat pp/535)


Sur la question de ce groupe de dissensions, d’afflictions, et de troubles. etc.

Banu Tamim et banu Hanifah

[Banu, Banou = tribu]

Maulvi Masood Aalam Nadwi écrit dans son livre bien connu sur ‘Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab’ dans un commentaire (Page 16) que:

“la partie Sud de Najd a la célèbre ville de Riyad, la capitale du Siège [wahhabite] est Dariya [Addar’yah].

Ces deux villages sont situés dans la vallée appelée ‘WAADI Hanifa, située dans le Najd’.”

Alors qu’est ce qui nous intéresse ici?

Retenez cela: 

Ces deux villages appartiennent à ‘WAADI Hanifah, située dans le Najd.”

Prophète Mohammad (SAWS) a dit:

“Pendant la première partie de ma Da’wah (invitation à l’Islam) à La Mecque, j’ai particulièrement invité des tribus externes qui sont arrivées au cours de la saison du Hadj.

De ces tribus, la réaction la plus hostile et laide était de la tribu Hanifah.”

[Addarus Sunniah, P-52.]

Allama Dahlan a également cité un autre Hadith.

“Abu Bakr Siddiq (ra) a rapporté que le Prophète (saws) a dit:

Parmi les tribus qui vivent dans WAADI Hanifah, les Fitnas (d’afflictions, dissensions ..etc.) sortiront jusqu’à l’ère finale.

Cette vallée est célèbre pour ses fitnas en raison de la montée de faux leaders[faux dirigeants].

[Addarus Sunniah, P-52.]

Sur l’autorité d’al-`Abbas:

“Un homme va sortir de l’oued Abu HanifahNajd] (dont l’apparence est) comme un taureau qui se fend contre son joug.

Il y aura beaucoup d’abattage et de meurtre de son temps.

Ils rendront les biens des Musulmans licites pour eux-mêmes et pour les échanges (commerciaux) entre eux. Ils feront la vie des musulmans licite pour eux et pour se vanter entre eux.

Dans cette confusion, le mépris et les vils permettront d’atteindre des positions du pouvoir.

Leurs désirs veillent vous tenir compagnie avec eux, comme un chien tient compagnie à son maître.” (1)

Quelle est le point commun entre l’oued Abu Hanifah et la tribu de Tamim?

Le NAJD.

Le prophète a clairement mentionné: ‘Là-bas (à Najd) c’est le lieu des séismes, des afflictions et de là vient le Qarn* de Satan. Ils prétendent que tout cela est une aide dans leur guerre pour Dieu et Son Messager.’


Note

Cette aspiration à la domination des Najdis a été scellée avec empressement.

D’abord par le mariage entre les femmes Saoud et le prédicateur Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab, et puis par la déclaration formelle d’un proto-État saoudien.

C’est un fait connu chez les Ulémas (les Savants) musulmans justes de la charia (pas la charia des saoudes) que les Najdis ont une histoire de déni en vers le prophète de l’Islam. 

Dans le hadith ci-dessus, on remarquera qu’il est précisait qu’un homme sortira de Banu Hanifa, qui se situe dans le Najd et atteindront le pouvoir.

[Charia en Islam c’est l’équivalent de lois juridiques et morales]

Ibn Saoud était de Banu Hanifah

La famille royale d’Arabie saoudite, ‘Al Saoud’ , fait remonter sa lignée à la tribu Hanifa du Najd.

Mais qui a permis à un homme d’une secte minoritaire et rejetée par les musulmans d’accéder au pouvoir?

Demandez donc à vérifier les registres Britanniques pour commencer.

De plus, un certain Musaylima al-Kadhdhab, surnommé le grand menteur, a déclaré lui-même être un prophète, il venait du Najd.

C’était un homme blasphématoire et il a été tué par les musulmans pendant le califat d’Abu Bakr (ra). 

Ibn Saoud était de la tribu Hanifah [du Najd], des gens de Musaylima al-Kadhdhab

Vraisemblablement, cet homme surnommé le grand menteur n’a pas pu accéder au pouvoir mais Ibn Saoud a pu.

Ibn Saoud Najdi et Roosevelt à bord de l’USS Quincy

Les historiens ont mentionné que Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab appartenait à la tribu Banu Tamim et du Najd.

Ainsi, avec un serment et des mariages, les deux dirigeants Mouhammad ibn Saoud et “l’imam” Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab ont un pacte scellé entre leur famille:

le GROUPE de la grande FITNA [d’afflictions] du QARN [cornes] de SHAYTAN (du diable) qui prendra le pouvoir et rendront la vie des musulmans difficile.

[Ah, juste une chose, Vous pensez bien que si des Britanniques ont aidé ces bandits du désert à accéder au pouvoir, ils ne rendront pas que la vie des musulmans difficiles.]

Les faits historiques prouvent la nature dangereuse de ce mouvement wahhabite.

Moulana Muhammad Ali Jauhar a formulé les observations suivantes à propos des Najdis wahhabites:

Jamaat [le consensus majoritaire]:

“Les mains du Najd et Najdis sont rouges du sang des musulmans, c’est leur seule réalisation.

Maintenant aussi, il y a les hostilités avec les Yéménites et une guerre est imminente.”

(Maqaalaate Muhammad Ali, partie 1, p. 37.)

Je termine cette partie avec un des récits prophétiques du prophète Mouhammed:

‘Ils dirent: “Ô Messager d’Allâh et notre Irak?’,

[D’autres rétorquèrent]: ‘Non, notre Najd.’,

Il dit alors: ‘De là proviendront les secousses et la sédition.’

[Rapporté par Abou Nou’aym et at-Tabarânî (SAVANT né 260 Après Hégire, décé 360 AH)]


Références

(1) Hadith cité dans les six livres de traditions authentiques pour la plupart et aussi dans:
– Al-Sayyid al-`Alawi ibn Ahmad ibn Hasan ibn` Abd Allah ibn `al Alawi-Haddad: Misbah al-Jala anam wa ‘al-fi Zalam shubah Radd al-Bid` i-Al Al-Najdi Lati Adalla biha Al-`awamm [« La lampe des créatures et de l’Illumination des ténèbres qui concerne la réfutation des erreurs de l’innovateur du Najd par laquelle il avait trompé les gens ordinaires »] publié 1325H.

– Al-Sayyid Ahmad ibn al-Zayni Dahlan (mort en 1304/1886). Mufti de la Mecque et de Cheikh al-Islam dans la région du Hedjaz, de l’Empire ottoman: Khulasat al-Kalam fi Bayan umara ‘al-Balad al-Haram [ “La sommation concerne les dirigeants du saint sanctuaire”] (Histoire de la fitna wahhabite à Najd et le Hedjaz) p. 234-236.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.