Quand on est curieux et que l’on ne veut pas porter préjudice à des personnes [surtout sans raison valable], ce que l’on fait c’est que l’on va vérifier le bien-fondé des accusations.

Cette étude repose sur un point de vu des écrits en Islam.

[Si vous préférez un point de vu plus politique ou économique, vous pouvez en trouver sur d’autres articles sur le site.

Mais ce qui est intéressent aussi c’est d’examiner le point de vu de musulmans au travers leurs écrits.]

Que pense des musulmans des wahhabites salafistes?

La tentation du dogme des wahhabites et salafistes.

Une fabrication par les Najdis qui tentent de se cacher derrière des cantiques de hadiths.

Qui sont les Najdis?

[SAWS – Ces lettres représentent les mots arabes s allallahu a layhi w a s alaam”, qui est une abréviation utilisée, par les musulmans, qui signifie que ‘les prières et la paix de Dieu soient avec lui’]

Le prophète Mouhammed de l’Islam a averti du danger qui viendra ce cette région du Najd, la Fitna (l’affliction, dissension, etc…).

Comme il est expliqué dans l’article Manipulation des récits par les saoudis najdis pour cibler l’Irak comme source du mal?, le Najd est la PARTIE CENTRE-EST de l’Arabie Saoudite.

[Plus d’Explication sur: Le danger de l’alliance entre Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab et la famille Saoud]

Vraisemblablement, d’après même des écrits de l’Islam, des personnes originaires du Najd seront d’une aide pour le Qarn* du Dajjal (l’antéchrist, ou le bouffon du diable, ou l’ordre du mal, comme vous voulez).

Qarn* a un sens propre, mais pour cela il faut expliquer le sens du mot en arabe.

Sachant déjà qu’une version d’un Hadith l’expose comme suit.

 “Les deux époques [ou cornes] de shaytan.”

Il y a d’autres analyses d’exégètes qui ont expliqué ce mot, à travers des hadiths comme:

‘génération’.

Certains chercheurs ont dit que le double fait référence à Musaylima, l’arche-menteur et à Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab.

[Pour plus d’infos aussi, lire l’article sur ‘Manipulation des récits par les saoudis najdis pour cibler l’Irak comme source du mal‘.]

Selon des Hadiths

Les enseignements du prophète s’appellent la Sunna.

La Sunna se trouve dans des textes appelés hadiths.

La conservation de l’écriture ne se limite pas au texte du Coran, mais aussi à sa signification.

Et, l’explication du Prophète [ et des premiers pieux] est nécessaire pour comprendre le Coran.

Les hadiths ont été notés selon divers degrés de fiabilité.

Et, par conséquent ils n’ont pas tous la même valeur.

[ra – Radhiallah Anhou signifie ‘Qu’Allah soit satisfait de lui’.

Il est ajouté après les noms des compagnons et des épouses du prophète Mohammed par respect.

SWT, en arabe, ‘Soubhanahou wa ta’ala’ se traduit par ‘Gloire à Lui, l’Exalté’ ou ‘Glorieux et Exalté Il est’.]

Rapporté par Ibn ‘Umar (ra):

Le Prophète (saws) a dit:

«O Allah! Accorde Tes bénédictions sur notre Sham! O Allah! Accorde Tes bénédictions sur notre Yémen.

Les gens ont dit:

Et aussi sur notre Najd.

Il a dit: “O Allah! Accorde Tes bénédictions sur notre Sham (nord)! O Allah! Accorde Tes bénédictions sur notre Yémen.

Le peuple dit:

“O Apôtre d’Allah! Et aussi sur notre Najd.

Je pense que la troisième fois le Prophète (s) a dit:

Là-bas il y a (à Najd) c’est le lieu des séismes et des afflictions et de là vient le Qarn* de Satan.»

[Sahih Bukhari – Dans «les afflictions et la Fin du Monde», hadith 214]

Au vu de ce hadith, le Najd a été privé de la bénédiction du Prophète de l’Islam.

Donc le Najd a le sceau de la misère, le malheur et du désespoir envers des humains.

Et, elle est une région qui engendrera des “élites” qui iront contre le bon sens moral et de la paix, etc.

Malik a raconté à Abdullah Ibn Dinar (ra) que Abdullah ibn Omar (ra) a dit:

«J’ai vu le Messager d’Allah (saws) pointer vers l’Est (Najd) et disant:

La cause de dissensions est ici.

La cause de dissensions est là, d’où les manoeuvres du Shaytan (diable) se posent.»

[Imam Malik, Muwatta (livre 54, Hadith 54.11.29)]

Sahl b. Hunaif a rapporté que l’Apôtre d’Allah (saws) a dit: 

“Il se posera de l’est (Najd) un peuple avec des têtes rasées.”  

[Sahih Muslim (livre 005, Hadith 2338)]

Prophète (saws) a dit:

“Vers Qiyamah (résurrection, fin des temps) il y aura un groupe de personnes qui réciteront le Coran, mais il ne sera pas descendre en dessous de leur gorge.

Ils quitteront la vraie religion de l’Islam aussi rapidement comme une flèche quitte l’arc.

Ils seront reconnus par le rasage de leur tête entière, ils se déplaceront en groupes; et, leur dernier groupe vont apparaître avec Dajjal (antéchrist).

Lorsque vous les rencontrerez vous découvrirez leur nature et caractère, la pire en son genre.”

[Mishkat Shareef / pp309 – L’imprimé peut varier de place et les pages peuvent être différentes selon l’édition publiée.]

Sayed Allama Dahlan cite dans son livre “Addarus Sunnia’ un authentique hadith du Prophète (saws), qui stipule:

“Il y aura un groupe de personnes sortant de l’Est (Najd), qui réciteront le Saint Coran, mais il n’ira pas dans leur gorge.

Ils quitteront les plis de l’Islam comme une flèche quitte l’arc pour ne jamais revenir.

Une caractéristique permettant de reconnaître ce groupe est que leur tête serait rasée de près.”

Une autre version:

“Il y aura un groupe de personnes émergeant de l’Est (Najd) qui récitera le Saint Coran, mais il ne descendra pas leur gorge.

Ils quitteront le pli de l’Islam comme une flèche quitte l’arc pour ne jamais y retourner.

Une caractéristique pour reconnaître ce groupe est que leurs têtes seraient rasées ou qu’ils s’assiéront en cercle.”

[Hadith de (Sunnia Addarus, PP 49) – Les publications peuvent varier et les pages peuvent être différentes dans d’autres publications.]

Le prophète (saws) dit:

“De l’Est apparaîtront des gens, ils liront le Coran, mais il ne dépassera pas leurs gorges.

Ils sortiront de la religion comme une flèche perce sa cible et ils n’y reviendront pas comme la flèche ne revient pas à l’arc.”

[Rapporté par Al-Bukhari, Chapitre de l’unicité (tawhid), d’après Abu Said Al-Khudri, hadith numéro 7123.]

Sahl B. Hunaif a rapporté que le prophète d’Allah (Saws) a dit:

Il y aurait un peuple de l’est (Najd) avec des têtes rasées Sahi Muslim.

[Livre # 005, Hadith # 2338]


NOTES 

“Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab el Nadji, l’innovateur de l’idéologie wahhabite salafiste a exigé non seulement que les hommes, mais aussi que toutes les femmes, qui entraient dans sa Aqeeda (fondements de sa croyance) wahhabite, devaient se raser la tête.

Cela a été fait parce qu’il a dit:

‘Ce sont les cheveux de la période de Kufr (l’incroyance, l’association, etc…) par conséquent ils doivent être rasés.’

 
Le rasage des cheveux des femmes s’est exercé pendant un certain temps.

Dans un récit connu est que Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab a exigé que toutes les femmes se rasent la tête.

Mais une femme indignée se leva et contesta:

«Pourquoi ne pas raser les barbes de vos recrues quand ils entrent dans votre Deen (religion).

C’est aussi les cheveux de la période de Kufr?

Les cheveux sont l’ornement précieux d’une femme est comme la barbe pour un mâle.

Est-il apte à laisser des êtres humains privés de leurs ornements qui leur sont reconnus par Allah (swt)?”

C’était à partir de ce moment que la pratique a cessé et elle a été considérée comme honteuse et dégoûtante.

En gros, ses enseignements ont été acceptés, mais pas sans frictions.

L’aspect comique de l’histoire déguise une morale importante.

Ce n’était pas la première fois que Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab avait ré-interprété la loi islamique.

Sa non-réponse à la femme outragée est un témoignage de sa méthodologie.

Une méthodologie, qui en fin de compte, n’était pas fondée sur ce que les érudits traditionnels appellent ijmâ’ (unanimité, consensus), ou le consensus des savants des écoles juridiques.

Agir autrement reviendrait à aller à l’encontre du Coran et d’ignorer le plus puissant verset:

“Nulle contrainte en religion!

Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement “

Les érudits de la science islamique traditionnelle sont bien au courant des dangers de la coalescence de l’autorité religieuse par un seul individu.

Sans le contrôle et l’équilibre par l’ijmâ, que Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab a considéré comme destructrice et entaché de subjectivité, les décisions ont l’habitude de se pencher vers l’extrémisme.

L’ijma défend l’assurance prophétique:

“Ma communauté ne s’unira pas sur une erreur.” 

Et, les chaînes de musulmans au prophète Mohammad ont averti:

«O vous les gens, méfiez-vous d’être extrême … pour ce qui a détruit les peuples avant vous, était rien d’autre que l’extrémisme dans la religion.»

Le clan de la famille Saoud a vu dans le message [le culte] de Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab la possibilité de masquer leurs ambitions dans la religion.

Cette aspiration à la domination des Najdis a été scellée avec empressement.

D’abord par le mariage entre les femmes Saoud et le prédicateur, et puis par la déclaration formelle d’un proto-État saoudien, en 1746.

L’historien célèbre saoudien, (enseignant droit-jurisprudence islamique savant théologien chaféite à la Mecque, décédé en 1304 AH / 1886 CE) ZAINI DAHLAAN Al-MAKKI, déclarera:

“Cette description du Saint Prophète (saws) à propos de la distinction par apport à la Jamaat (la majorité) du groupe qui apparaîtra à l’époque près de Qiyamah (fin des temps), en ce sens qu’ils se rasent la tête.

Ce qui donne une description parfaite du groupe des Najdis, car se raser la tête est l’une de leur tradition collective.

Avant cela, les Khawarij et d’autres groupes de corruption ne possédaient pas cette distinction.”

[AL FATUHAT ISLAMIA – Vol. 2 – Page 268]

Abdur As-Sayyid Abd Ar-Rahman Al-Hadli, le Moufti de Zabid, yémen, en 1953, a déclaré:

«… en réfutant eux [les wahhabites], il suffit de mentionner le hadith du Prophète (saws).»

«leur signe est leur façon de se raser, car aucun des autres innovateurs n’a jamais auparavant fait dans ce style (ce rasage wahhabite).» 

Le Moufti de Zabid As-Sayyid Abd Ar-Rahman Al-Hadli a déclaré aussi:

Il est inutile de composer des livres pour réfuter les thèses wahhabites, car la précision du Prophète suffit:

“Leur signe distinctif sera qu’ils se raseront le crâne” suffit à les désigner; car aucune autre secte n’a fait cela.

Malgré les très nombreux hadiths authentiques, il leur était également interdit de solliciter l’intercession du Prophète, de lire le livre Dal’il Ak-Khayrat; lequel comprend de très nombreuses prières sur le Prophète (saws) et des éloges sur la perfection de ses qualités.

Ils (les wahhabites) disaient que tout cela était de la mécréance.”

[Rapporté par Ahmed Ibn Zayni Dahlan. Le livre ” Fitnatu-l-Wahhabiyya pages 76 et 77]

Les historiens de l’époque on tous rapporté cette particularité du rasage des têtes.

Une pratique que le prédicateur Muhammad ibn Abdul Wahhab a ordonné à ses mercenaires mais aussi aux prisonnières et prisonniers qu’il avait mis sous le joug de son dogme.


Les avertissements prophétiques relatifs au lieu de ces “élites” [originaires du Najd]

Ibn Omar a rapporté que le Messager d’Allah (saws) se tenait près de la porte
(de l’appartement) Gafsa et, pointant vers l’Est (Najd)

il a dit:

L’agitation apparaîtront de ce côté-ci, à savoir; où les cornes de Satan
apparaîtront, et il prononça ces mots deux ou trois fois.

Et Ubaidullah b. Sa’ld dans sa narration dit:

“Le Messager d’Allah (saws) était debout devant la porte de Aïcha
(à Madina).”

[Muslim sahih (solide), (041, Hadith 6939, Livre se rapportant à la crise et des prodiges
de la dernière heure (Kitab Al-fitan Ashrat wa As-Sa`ah)]

Salim b. Abdullah a rapporté sous l’autorité de son père que le Messager d’Allah (saws), tout en tournant son visage vers l’Orient (Najd), a déclaré:

La crise semble ressortir de ce côté, en vérité, la crise semble ressortir de ce côté-ci; en vérité, la tourmente semble de ce côté – le côté où apparaissent les cornes de Satan.

[Muslim 041, hadith 6940, Livre se rapportant à la crise et des prodiges
de la dernière heure (Kitab Al-fitan Ashrat wa As-Sa`ah)]

Ibn Omar a rapporté:

J’ai entendu le Messager d’Allah (saws) en disant que tout en pointant sa main vers l’EST (Najd):

La crise semble ressortir de ce côté, en vérité, la crise semble ressortir de ce côté-ci (il le répéta trois fois), où figurent les cornes de Satan.

[Muslim 041, hadith 6942, Livre se rapportant à la crise et des prodiges
de la dernière heure (Kitab Al-fitan Ashrat wa As-Sa`ah)]

« Ils dirent : “Ô Messager d’Allâh et notre Irak ?”,

[D’autres rétorquèrent]: “Non, notre Najd.”,

Il dit alors: De là proviendront les secousses et la sédition

[Rapporté par Abou Nou’aym et at-Tabarânî (SAVANT né 260 Après Hégire, décé 360 AH)]


Notes

Le prophète mohammad est décédé la 11 éme année AH.

Des savants confirment la distinction entre la région du Najd et L’Irak, bien après la mort du prophète.

De nos jours, la tentation du dogme wahhabia-salafia créait par les najdis qui tentent de se cacher derrière des cantiques de hadiths, détournées de leur vrai sens pour leurs profits et leurs intérêts, posent des questions inquiétantes.

Quelles seront les prochaines terres qu’ils attaqueront pour leurs propres intérêts?

Combien de personnes encore ils manipuleront avec des écrits sous le couvert d’une foi qu’ils ne représentent pas?

Combien de gens sont morts pour avoir essayer de dire des vérités sur leurs tromperies?

Je doute que beaucoup d’humains connaissent la réponse à cette dernière question.

Il y en a et eu beaucoup trop.

Certes les pro-najdis avec leur acolytes ont faussé la qualification des notions de la légitime défense (droit naturel) et de l’extrémisme (une fabrique des ‘élites’ mondialistes dont ils font partie).

La réalité est parfois d’une telle abomination, que l’on se demande ce que peuvent être les enfers.


D’autres preuves en Islam face aux revendications de ces Najdis (actuellement les ‘élites’ de l’Arabie Saoudite) sont nombreuses .

“Ibn Fudail rendu compte de l’autorité de son père qu’il a entendu Salim b. Abdullah ibn ‘Umar [Omar] comme disant:

ô peuple de l’Irak, Comme c’est étrange ce que vous demandez au sujet des péchés mineurs, mais commettez des grands péchés [Le meurtre de al-Houssein]?

J’ai entendu de mon père Abdullah b. ‘Umar, racontant qu’il a entendu le Messager d’Allah (saws) en disant que tout en pointant sa main vers l’EST (Najd):

En vérité, Les turbulences seraient venues de ce côté-ci, d’où apparaîtront les cornes de Satan et vous frapperez le cou les uns des autres; et Moïse a tué une personne parmi le peuple de Pharaon, de manière non intentionnelle et Allah, l’Exalté et glorieux, a déclaré:

«Vous avez tué une personne mais nous vous avons soulagé de la douleur et vous éprouverons avec (plus d’un) procès.”

(XX, 40).

[Sahih Muslim, se rapportant à la crise et des prodiges de la dernière heure (Kitab Al-fitan Ashrat wa As-Sa `ah) ‘, (041, Hadith 6943).]

Ahmad b. Umar rapporté aussi, ce même hadith de Salim, mais il ne fait pas mention des mots: «J’ai entendu».

[Donc d’après des exégètes les données du hadith serait encore plus sûr. Mais les hadiths ne manquent pas sur la question.]

De plus, Salim b. Abdullah Ibn Omar (ra) se préoccupait des hypocrites de Koufa [Kufa] en Irak qui ont lutté contre l’imam Houssein (ra) et qui l’ont tués.

[Ce qui insinuerait que c’était plutôt un homme sérieux dans ses dires en Islam.]

Rapporté bin by Yusair Amr

J’ai demandé à Sahl ben Hunaif, “Avez-vous entendu le Prophète (saws) dire quelque chose à propos de Al-Khawarij?”

Il a dit: “Je l’ai entendu dire tout en pointant

sa main vers l’Irak”:

«Il apparaît en elle (à savoir, l’Irak) certaines personnes qui récitent le Coran mais il n’ira pas au-delà de leur gorge, et qu’ils vont sortir de (laisser) l’Islam comme une flèche d’un arc à travers le corps du jeu.»

[Sahih Bukhari se rapportant à traitant avec les apostats (84, Hadith 68)]

Les Khawrij [Kharijites] provenaient du NAJD (partie centrale de l’Arabie, qui se trouve à l’Est au Hedjaz ou Médina), mais par la suite ils ont fait de l’Irak leur base arrière pour mener leur guerre maléfique contre Ali [un des compagnons et le beau-fils du prophète] et Muwaih.

Ainsi ils ont apporté leurs Fitna [affliction, dissension,…] du Najd (de l’Arabie saoudite à l’Irak).

De plus Salim b. Abdullah Ibn Omar était pleinement conscient que le Najd en Arabie saoudite est le lieu d’origine de la tentation, comme le Hadith sur le Najd le spécifie.

Hadith a été rapporté par son propre Père Abdullah Ibn Omar [compagnon du prophète].

C’est pourquoi, dans ce qui précède le Hadith de Sahih muslim, il dit clairement que son père Abdullah Ibn Omar a dit que la Fitna serait venu du levant (NAJD) AU LIEU DE L’IRAK tout en répondant aux Koufans.

Les Koufans étaient les hypocrites de l’Irak qui ont participé au Meurtre de l’imam Hussein (1).

Si, par erreur, il aurait pensé que la tentation serait venue de l’Irak, il aurait dit que la Fitna d’origine viendrait d’ici (Irak) au lieu de rétorquer qu’elle serait venue d’un lieu différent: à l’Est.

Et, il précise qu’elle est venue de l’EST (NAJD) (2).

…. (1) Salim b. Abdullah b. ‘Umar comme disant:


ô peuple de l’Irak, Comme c’est étrange ce que vous demandez au sujet des péchés mineurs, mais commettez des grands péchés [Le meurtre de al-Houssein]?

J’ai entendu de mon père Abdullah b. ‘Umar, racontant qu’il a entendu le Messager d’Allah (saws) en disant que tout en pointant sa main vers l’EST (Najd) (2):

En vérité, les turbulences seraient venues de ce côté-ci, d’où apparaîtront les cornes de Satan et vous frapperez le cou les uns des autres; …

Le prophète étant placé à Médina, il visa l’Est de Médina.

Le Prophète Mohammad et les compagnons ont précisé clairement d’où proviendraient les discordes, les dissensions, c’est-à-dire du Najd.

[Manipulation des récits par les saoudis najdis pour cibler l’Irak comme source du mal]

De plus, les irakiens en ce temps étaient-ils si ignorants pour que d’autres personnes puissent se moquer D’EUX et qu’ils osent APPELER LE NAJD DE L’ARABIE SAOUDITE la région de l’IRAK?!

Le NAJD est LE CENTRE-EST de la PARTIE à l’Est du Hedjaz OU MADINA, actuellement appelée AS RIYADH HAIL, BURRAYDAH.

Ils voulaient à tout pris que des gens croient à travers la Foi que l’Irak était un pays à cibler.

Ils confortaient leurs actes?

Que font les Saoudes-Najdis actuellement?

Ils sont mains dans la main avec ceux qui ont attaqué l’Irak.

[Qui fait la guerre pour qui?]

Source pantagraph. Le président Bush, à gauche, détient l’Ordre du mérite du roi Abdul Aziz en 2008 à Riyad, en Arabie saoudite. (Photo AP / Pablo Martinez Monsivais)

Il suffit de COMPRENDRE les hadiths du Najd et de l’Est, pour conclure sans nul doute que le NAjd c’est le Najd, et l’Irak c’est L’Irak.

D’après ABou Saalim, le prophète se mit sur le minbar et indiqua la direction de l’EST et dit:

“l’affliction est là! D’où apparaitra Qarn* du diable
Ou il aurait dit Qarn du soleil”

[Bukhari livre 9, Volume 88, N° 212, dans les afflictions et la fin du Monde.]

(le lieu vers le soleil, dans d’autres hadiths on peut lire aussi du côté du soleil)

Il serait difficile en étant placé de Madina de voir le soleil se lever de l’Irak.
L’Irak est au nord. Le prophète se trouvait à Médina [Madina]

L’Est de Médina [Madina] du côté du soleil ne pouvait être que le Najd.

L’Irak se situe au Nord de Madina.

Il serait difficile en étant placé de Médina de voir le soleil se lever de l’Irak.

Imaginez que ces hommes étaient des hommes pieux, qu’ils priaient 5 fois par jour (si ce n’est plus).

Comment ne pouvaient-ils pas savoir où était la direction du soleil, alors qu’ils se référaient plusieurs fois dans la journée, à la position du levé du soleil dans le ciel et à son coucher pour aller prier?

Le prophète Mohammad a fait clairement une distinction entre le Najd et l’Irak.

Si bien qu’il a nommé deux Miqats (points de référence pour les habitants de chacun durant le Hadj, pèlerinage) séparés pour ces deux pays aussi.

Pour le Prophète Mohammad le Najd ne comprenait pas non plus l’Irak.

Dans un hadith rapporté par l’Imam Nasa’i (Manasik al-Hajj, 22):

Aïcha (ra) a déclaré que «le Messager d’Allah (SAWS) a établi le Miqat pour les gens de Médine à Dhoul Hulayfa, pour le peuple de Syrie et d’Égypte à al-Juhfa, pour le peuple de l’Irak à Dhat IRQ, et pour les gens de Najd à Qarn, et pour les Yéménites à Yalamlam.

Il est rapporté sur l’autorité de Abu Huraira que le Messager d’Allah (saws) a dit:

“Le sommet de l’incroyance est vers l’Est (Najd), et l’orgueil et l’arrogance se trouvent parmi les propriétaires de chevaux et de chameaux qui sont impolis et incivils, les gens des tentes; et la tranquillité se trouve parmi ceux qui élèvent des chèvres et des moutons.”

[Sahih Muslim (001, Hadith 0087), le Livre de la Foi (Kitab Al-Iman)]

Abdelaziz et son armée en marche pour asseoir leur Royaume (mars 1914, Capt William Shakespear).
Abdelaziz avec ses frères et ses fils aînés au camp près de Thaj (mars 1911, Capt William Shakespear).

Il est rapporté sous l’autorité de Abu Huraira que le Messager de l’Islam a fait observer:

La croyance est parmi les Yéménites, et l’incrédulité est vers l’Est (Najd), et la tranquillité est de ceux qui élèvent des chèvres et des moutons, et l’orgueil et la simulation sont parmi les propriétaires inciviques et grossiers de chevaux et de chameaux.

[Sahih Muslim (001, Hadith 0088), le Livre de la Foi (Kitab Al-Iman)]

Il est rapporté sous l’autorité d’Abu Huraira que le Messager d’Allah (saws) a fait observer:

Il y eut le peuple du Yémen, qui sont doux de cœur, tendre dans les sentiments: la croyance est celle des Yéménites, la sagacité est que des Yéménites et le sommet de l’incrédulité est vers l’Est (Najd).

[Sahih Muslim (001, Hadith 0092), le Livre de la Foi (Kitab Al-Iman)]

Il est rapporté sous l’autorité de Jabir b. Abdullah que le Messager d’Allah (saws) a observé:

la brutalité du coeur et sévérité est à l’Est (Najd) et la foi est parmi les gens du Hedjaz (Madina).

[Sahih Muslim (001, Hadith 0095), le Livre de la Foi (Kitab Al-Iman)]

Les disciples Najdis ont tués, massacrés, Violés, pillés des innocents: hommes, femmes, enfants musulmans de la Mecque, de Taëf, de Madina, (et d’autres comme en Irak) pour contraindre des musulmans à suivre leurs innovations wahhabites.

Source pantagraph. Le président Bush, à gauche, détient l’Ordre du mérite du roi Abdul Aziz en 2008 à Riyad, en Arabie saoudite.
(Photo AP / Pablo Martinez Monsivais)

Conclusion

Le NAJD est LE CENTRE-EST de la PARTIE à l’Est du Hedjaz OU MÉDINA, actuellement appelée AS RIYADH HAIL.

BURAYDAH est la CAPITALE du dogme actuel des wahhabites et salafistes.

Muhammad ibn Abdul Wahhab est né dans le village de Uyayna (Ouyayna) près de la ville de Huraimila [Huraymila] dans le désert du Najd.

Le Najd est aussi la région où se situe la dynastie Saoude.

Selon les hadiths en Islam, ils démontrent que le Najd a le sceau de la misère, du malheur et du désespoir.

Un lieu de sédition allant à l’encontre du bon sens et de la bonne moralité.

Mise à jour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.