Les maquereaux chiites du mariage du plaisir – Mut’a

Le mariage muta [mut’a – mut’ah – sigheh] est critiqué par de nombreux juristes sunnis, et des militants des droits de l’homme, qui sont également contre cette traite des êtres humains.

Le culte chiite duodécimain a rendu légale cette forme d’exploitation des femmes en Iran et pour leurs fidèles partisans dans le monde.

Un mariage du plaisir temporaire qui a évolué au fil du temps en un concept obligatoire et louable.

Bien qu’en Iran la prostitution est officiellement illégale, l’institution chiite duodécimain du Nikah mut’ah permet des relations contractuelles à court terme entre deux sexes.

Vidéo en ligne ICI

D’autres articles sur le sujet ‘Mariage temporaire’ et une économie du plaisir

Constat le 30 / 01 / 2020 vidéo censurée

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.