“En politique, rien n’arrive par hasard.

Chaque fois qu’un évènement survient; on peut être certain, qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi.”

[Franklin D. Roosevelt, président des États-Unis de 1932 à 1945].

On se demande, parfois, pourquoi, il y a des événements qui se produisent exactement comme certains messianiques endiablés l’ont souhaités.

Les moins que l’on puisse dire c’est que mensonges et politiques font bon ménage.

[https://youtu.be/SHZOrct_m7M (censurée) – Remise en ligne de la vidéo 13 / 08 / 2021 ICI]

Qui est Nicolas Sarkozy?

Le grand-père de Sarkozy, Aron Mallah, surnommé Benkio, est né en 1890.

L’oncle de Beniko, Moshe, était un rabbin (bien connu).

Et, il est un sioniste dévoué qui, en 1898, a publié et édité ‘El Avenir’.

À cette période, c’est le principal article du mouvement national sioniste.

Son cousin, Asher, était sénateur au Sénat grec.

En 1912, il a aidé à garantir la création du Technion, l’université technologique d’élite à Haïfa, en Israël.

En 1919, il est élu premier président de la ‘Fédération sioniste de Grèce’.

Et, il a dirigé le Conseil sioniste, pendant plusieurs années.

Dans les années 30, il a aidé les Juifs à fuir en Israël, où il a lui-même immigré en 1934.

Un autre des cousins ​​de Beniko, Peppo Mallah, pour aider à la création d’Israël, et il est devenu le premier envoyé diplomatique du pays en Grèce.

Mysticisme et Kabbalah

Sabbataï Zevi

[1626 – 1676]

Enfant, Zevi est inscrit dans une ‘Yeshiva’; où, il étudia le Talmud.

Mais, il est fasciné par le mysticisme et la Kabbalah d’Isaac Luria.

Quand il a eut environ vingt ans, Sabbataï sombre alternativement dans une profonde dépression ou devenait rempli d’extase, au cours de laquelle il enfreint les lois judaïques [comme manger de la nourriture non casher, prononcer le nom interdit de Dieu et commettre d’autres ‘saints péchés‘].

Faux messie

En 1648, à l’âge de 22 ans, Sabbataï a commencé à déclarer à ses partisans à Smyrne qu’il était le Messie; et, il a choisi Thessalonique.

À cette époque, c’était un centre de kabbalistes, comme son centre des opérations.

In fine, les prétentions messianiques de Sabbataï Zevi ont conduit les rabbins, à le placer lui, et ses disciples sous une interdiction de cherem.

C’est un type d’excommunication dans le judaïsme.

Le messianisme de Zevi

Sabbataï a affirmé que depuis que lui-même, un messie, est arrivé, les lois de la ‘Torah’ n’étaient plus applicables.

Sa nouvelle prière était:

‘Loué soit celui qui permet l’interdit’.

Sabbataï a aboli les lois concernant les relations sexuelles.

Finalement, il a déclaré que tous les trente-six péchés bibliques majeurs sont, maintenant, permis.

Et, tout comme les gnostiques, avant lui, il a appris à des disciples, qu’il était de leur devoir d’accomplir de tels péchés, afin d’hâter la ‘Rédemption‘.

Dönmeh

Bien que, la légende raconte, que Zevi a été forcé de se convertir à l’islam, c’est plutôt, le médecin du sultan [un ancien juif], qui lui a conseillé de le faire.

Considérant l’apostasie de Zevi comme un mystère sacré, certains des disciples de Zevi en Turquie ottomane ont imité sa conversion à l’Islam.

Et, ils sont devenus connus sous le nom de ‘Dönmeh’; un mot turc signifiant ‘converti‘.

Ils pratiquaient l’islam extérieurement, tout en gardant secrètement leur croyance kabbalistique.

Tradition juive et Soufisme

Sabbataï Zevia a incorporé, à la fois, de la tradition juive et du Soufisme dans sa théosophie.

Il a été initié, particulièrement à l’ordre ‘Soufi Bektashi’.

Par lequel, d’après Stephen Schwartz, il a adopté une ‘influence millénaire chiite‘.

Depuis longtemps, cette Loge est associée aux ‘donmeh‘ .

L’Ordre est fondé, au XIIIe siècle, par le ‘saint Persan’, ‘Haji Bektash Veli’ [Le ‘saint alévi’, 1209-1271. Également appelé l’Alevisme].

Ils croient en une trinité ‘Allah-Muhammad-Ali’; et, ils le considèrent accompagnant le Haji Bektas Veli, comme le parfait être humain, ‘la Primordial Homme‘ des soufis.

[cf: “le concept kabbalistique d’Adam Primordial” dans Soufisme et la Kabbalah

Les doctrines ‘Bektashi’ dérivées de la ‘Kabbalah’.

Les doctrines kabbalistiques Bektashis incorporent la manifestation de Dieu, sous forme humaine [antropophormisme] et de la réincarnation.

De plus, leurs croyances comprend, ‘un syncrétisme du chamanisme, du bouddhisme, du manichéisme, du christianisme et du néoplatonisme’.

Ils maintiennent une doctrine secrète révélée uniquement aux initiés.

Elle implique le mépris de Mouhammed, le prophète de l’Islam.

[Cf: 1666]

Chiisme messianique et kabbalisme

Les alévis se trouvent principalement en Turquie parmi les Turcs et les Kurdes de souche.

Et, ils représentent entre 11 et 12% de la population turque.

Ils croient aux douze dirigeants divinement ordonnés, connus sous le nom de Douze Imams, et que le dernier Imam, al-Mahdi, vit dans l’occultation et qu’il réapparaîtra.

Pour eux, le douzième imam est caché.

Et, il représente l’ère messianique.

Chiisme des 12 Imams, secte mystique kabbaliste

Abdallah ibn Saba

Selon l’Encyclopédie juive, la secte chiite a été fondée par un juif yéménite nommé Abdallah ibn Saba qui a embrassé l’Islam [faussement].

Lorsque le gendre de Mohammed, Ali, est devenu calife, Abdallah lui a attribué des honneurs divins.

Par la suite, Ali l’a banni.

Après l’assassinat d’Ali, Abdallah a enseigné qu’Ali n’est pas mort et qu’il est vivant.

Et, qu’une partie de la divinité est cachée en lui.

Et qu’après, un certain temps, il reviendrait remplir la terre de justice.

Autrement dit, c’est un Messie basé sur une légende

Jusque-là, le caractère divin d’Ali devait rester caché chez les Imams, qui occupaient temporairement sa place.

Messie et légende

Comme l’Encyclopédie juive note.

‘Il est facile de voir que toute l’idée repose sur celle du Messie en combinaison avec la légende d’Elie le prophète.’

Il est, généralement, convenu que les épîtres de ‘l’Ikhwan al Safa wa Khullan al Wafa’ [ou ‘Les Frères de Sincérité et des Amis de la Loyauté’] ont été composées par les principaux partisans des Ismailis, une secte chiite.

Ces épîtres était une source importante d’inspiration pour une grande partie de la tradition soufie, ainsi que pour les érudits juifs de la Kabbalah.

[Cf: passage sur la Confrérie des Frères de la Sincérité]

Les chiites ‘Assassins’

Confrérie de la Sincérité

Les Frères de la Sincérité est une confrérie, qui a fleuri dans la ville de Bassorah en Irak.

Leurs traités [ou épîtres] principalement d’origine ismailis chiites sera une base directionnelle pour les soufistes et les kabbalistes.

Les Frères de la Sincérité suivirent les Sabiens en vénérant Idris, le nom du prophète Hénoc pour les Musulmans.

Ils l’assimilèrent à Hermès, identifié dans la Kabbalah avec Métatron.

I ‘Abdullah ibn Maymun’ , un membre déclaré des Frères de la Sincérité, vers 872 après JC, a réussi à prendre la direction de la secte ismailie chiite; dont leurs origines idéologiques dérivaient de celles des Sabiens.

Ibn Maymun a été plusieurs fois décrit comme un juif, en tant que disciple des Bardasanes gnostiques mésopotamiens.

[Le plus souvent, il est décrit comme un dualiste zoroastrien, élevé sur le gnosticisme, mais il était familiarisé avec toutes les religions].

Dans l’histoire occulte, les ismaéliens sont considérés comme essentiels dans la production du culte des Assassins.

Ibn Maymun est censé être responsables de la transmission de leurs enseignements occultes à l’Occident.

[Cf: mystiques orientaux]

Les ‘Frères musulmans’ [‘Muslim Brotherhood’] et l’héritage des Assassins, techniques au profit de la CIA

Les ‘Frères musulmans’ affirment avoir, initialement, perfectionné leur technique, durant les Croisades du 11ème siècle, au moment de l’apparition d’une société secrète brutale.

Elle était connue, sous le nom des ‘Assassins’.

Elle utilisait ‘des bandits solitaires’ soumis au contrôle mental, pour commettre des ‘assassinats politiques’ [attentats] sur de musulmans sarrasins nationalistes.

Or, Les Assassins étaient une émanation de la secte ismaélienne du culte chiite (chia).

Pacte entre la CIA et les ‘Frères musulmans’

Chiisme messianique et kabbalisme?

N’est ce pas ce qu’ils voulaient une ère messianique endiablée?

Ils ont essayé de détruire toutes les trois religions monothéistes au fil des siècles, aux moyens de subversions, de conflits et autres actes.

Devinez pourquoi.

Serait-ce qu’ils précipitent ou provoquent des événements pour la mise en oeuvre de ce nouvel ordre mondial [ou Nouveau désordre mondial]?

[Autrement dit, une gouvernance mondiale avec une seule religion]


Dirigeants sionistes de l’Arabie Saoudite et Donmeh

Muhammad ibn Abdul Wahhab serait un descendant d’une famille juive de la secte des Donmeh.

Les Donmeh étaient les descendants des disciples du tristement célèbre faux-messie du judaïsme, Shabbataï Zevi.

[CF: Dirigeants sionistes de l’Arabie Saoudite]

Les Mondialistes ont créé le terrorisme

Les Mondialistes ont créé le terrorisme wahhabite dans le but de détruire l’Islam et justifier un État mondial

‘Suite aux diktats de la dialectique hégélienne, les Mondialistes ont créé deux forces antagonistes, la “démocratie-libérale” de l’occident, contre le terrorisme, ou “l’Islam politique”; pour nous forcer à accepter leur dernière alternative, un nouvel ordre mondial.’

‘L’Occident et l’Islam ont eu une longue période de compatibilité.

Or, cette histoire est niée, et ceci dans le but de favoriser le mythe d’un choc des civilisations.’

Synarchisme

Le stratagème n’est pas communiste ou fasciste, il est Synarchiste.

C’est étrange mais j’ai la net impression que des politiciens en occident essaient de faire avancer une ère messianique endiablée.


Sommaire de Chiisme dogme subversif


Notes

En attendant, jouer avec ce chiisme messianique de kabbalistes, c’est sans aucun doute jouer avec le diable.

À vouloir danser avec le diable, il ne faut pas s’étonner que cela soit lui qui mène la danse.

Il faut croire que beaucoup de gens à cette heure ont perdu la Foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.